Charlot Jeudy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charlot Jeudy
Charlot Jeudy.jpg
Charlot Jeudy en 2017.
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Haïtienne
Activités
Autres informations
Organisation
Domaine
Mouvement
LGBT

Charlot Jeudy (né le [1] à Port-au-Prince et mort le dans la même ville) est un militant haïtien qui a participé à l'emergence d'un mouvement des droits LGBTQ en Haïti.

Il fut une figure de proue de la communauté M (Masisi, Madivin, Monkonpè, Makomè, Mix) en Haiti, ainsi qu'un activiste des droits des personnes avec son engagement à Kouraj. Charlot Jeudy fut également collaborateur de Massimadi, de la Mission des Nations unies pour l'appui à la Justice en Haïti et d'Equitas[2].


Biographie[modifier | modifier le code]

Militantisme[modifier | modifier le code]

Dès 2009, Charlot Jeudy lutte avec ses amis pour démontrer l'importance d'une structure organisationnelle militante pour les droits des LGBT en Haïti, car il a été lui-même victime de plusieurs actes de discriminations. L'idée de AMIAMI germa. Le but premier était de créer des évènements culturels dans la communauté LGBT. Après 2 ans, AMIAMI devint KOURAJ[3], en décembre 2011 en y intégrant d'autres priorités comme la lutte contre l'homophobie et la transphobie au sein de la société haïtienne. Jeudy eut la ténacité d'aller faire une première déclaration publique en janvier 2012 à la radio nationale d'Haïti, où il dénonça les chrétiens qui prônaient que ce sont des « péchés comme l'homosexualité qui était responsable du séisme du 12 janvier ». Il subit des pressions mais persévéra en planifiant une autre entrevue, cette fois-ci à la télévision, ou il déclara publiquement être le président de KOURAJ, organisation de défense de la communauté homosexuelle. Avec l'aide de partenaires extérieurs a eu lieu en Haïti la première journée internationale contre l'homophobie et la transphobie le 17 mai 2012[4], afin de faire comprendre à la population haïtienne le respect de l'orientation sexuelle et de l'identité de genre. KOURAJ est dirigé par une équipe de 7 personnes dont il est le président et 70 membres actifs.

Lors d'une entrevue donnée en 2016, Charlot Jeudy témoigne de la difficulté d'être gay en Haiti à Radio-Canada[5].

À l'automne 2016, Charlot Jeudy souhaite lancer la première édition haïtienne du festival Massimadi à Port-au-Prince. Massimadi Haïti se voulait une occasion de présenter pour la première les réalités des communautés LGBTQ à travers des films, des expositions et des discussions. Il reprenait un concept développé en 2009 par l'organisme montréalais Arc-en-ciel d'Afrique. Au lieu de cela, les organisateurs doivent tout annuler, en raison notamment des menaces de mort dont certains ont fait l'objet, et de la tournure nationale et la médiatisation internationale dont prends le sujet dans l'actualité[6],[7],[8],[9],[10],[11],[12],[13].

Le 3 août 2018, la Mission des Nations unies pour l'appui à la Justice en Haïti, MINUJUSTH, dévoilait un projet d’intervention communautaire orientée par les personnes LGBTI. Son principe est de lutter contre l’homophobie en mettant en avant une culture de paix et des valeurs positives comme le droit, la tolérance, l’égalité, la non-discrimination, le respect des choix de vie de la personne et la sécurité humaine. Pour ce faire, la section des droits de l'homme de la MINUJUSTH a trouvé un partenaire en l’association Kouraj et son président Charlot Jeudy[14].

Charlot Jeudy était membre du conseil d'administration d'Égides l'Alliance Internationale Francophone pour l'Égalité et la Diversité, à Montréal[15]

Mort et réactions[modifier | modifier le code]

Le 25 novembre 2019 son corps est retrouvé sans vie à son domicile de Vivy Michel, une localité de la commune de Pétion-Ville[16]. Selon les premières informations, Charlot Jeudy serait mort empoisonné ou étranglé. Toute la lumière sur les circonstances du décès de Charlot Jeudy n'a pas encore été faite.

La nouvelle de sa mort s'est répandue comme une trainée de poudre dans la société haïtienne et la communauté LGBTQ internationale[17],[18],[19].

Les ambassades de France[20] et des États-Unis[21] en Haïti ont condamné les circonstances étranges de sa mort et demandé une enquête sur les circonstances de son décès. Le Canada par l'intermédiaire de son ambassade à souligné la perte d'un ami du Canada et "espérer que les circonstances autour de son décès [soient] éclaircies dans les meilleurs délais par les autorités concernées"[22]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « charlot jeudy (@charlotkouraj) | Twitter », sur twitter.com (consulté le 28 novembre 2019)
  2. « BLOGUE Défendre les droits LGBTI en Haïti: Charlot Jeudy », sur HuffPost Québec, (consulté le 26 novembre 2019)
  3. Cases Rebelles, « Entretien avec KOURAJ – Première partie », sur CASES REBELLES, (consulté le 26 novembre 2019)
  4. « Première organisation en Haïti de l’IDAHO, Journée Internationale de lutte contre l’Homophobie et la Transphobie », sur KOURAJ, (consulté le 26 novembre 2019)
  5. Zone Société- ICI.Radio-Canada.ca, « Le dur défi d'être gai en Haïti », sur Radio-Canada.ca (consulté le 26 novembre 2019)
  6. « OPINION: Le festival MassiMadi était un test. Haïti l’a raté en 2016 ! – AyiboPost » (consulté le 26 novembre 2019)
  7. (en-US) « LGBT festival canceled in Haiti amid threats to organizers », sur www.cbsnews.com (consulté le 26 novembre 2019)
  8. Zone International- ICI.Radio-Canada.ca, « Haïti : un festival LGBTQ annulé sous les menaces », sur Radio-Canada.ca (consulté le 26 novembre 2019)
  9. (en-GB) « Haiti LGBT festival cancelled », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le 26 novembre 2019)
  10. (en) « LGBT Festival Canceled in Haiti After Threats of Violence », sur www.out.com, (consulté le 26 novembre 2019)
  11. (en) « Haiti's First LGBT Film Festival Postponed After Threats, Police Ban », sur Voice of America (consulté le 26 novembre 2019)
  12. « Haïti: le premier festival de films LGBTI reporté à cause de menaces », sur LExpress.fr, (consulté le 26 novembre 2019)
  13. « LGBTQ festival canceled in Haiti amid threats, gov't order », sur Mail Online, (consulté le 26 novembre 2019)
  14. « Charlot Jeudy, Kouraj : "Porter la question de l’homophobie et de la transphobie dans l’espace public" », sur MINUJUSTH, (consulté le 26 novembre 2019)
  15. « L'Alliance internationale francophone pour l'égalité et les diversités | Egides.org », sur www.egides.org (consulté le 10 décembre 2019)
  16. « Décès de Charlot Jeudy, militant LGBT en Haïti », sur Le Nouvelliste (consulté le 26 novembre 2019)
  17. (de) « Stigmatisierung, Gewalt, Drohungen: Führender LGBTQ-Aktivist in Haiti tot aufgefunden », Spiegel Online,‎ (lire en ligne, consulté le 26 novembre 2019)
  18. (en) « Leader of major LGBTQ organization in Haiti found dead | CTV News », sur www.ctvnews.ca (consulté le 26 novembre 2019)
  19. (en) « Haïti: Charlot Jeudy, défenseur des droits des LGBT, retrouvé mort », sur www.loophaiti.com (consulté le 26 novembre 2019)
  20. « Ambassade de France en Haïti », sur www.facebook.com (consulté le 26 novembre 2019)
  21. « Déclaration de l’ambassade des États-Unis suite au décès de Charlot Jeudy », sur Ambassade des Etats-Unis en Haïti, (consulté le 26 novembre 2019)
  22. Ambassade du Canada à Port-au-Prince, {{Article}} : paramètre « titre » manquant, paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne, consulté le 10 décembre 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]