Charles-Louis d'Anhalt-Bernbourg-Schaumbourg-Hoym

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charles-Louis d'Anhalt-Bernburg-Schaumburg-Hoym
Titre de noblesse
Prince du Saint-Empire
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Château de Schaumburg (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
SeelandVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Karl Ludwig von Anhalt-Bernburg-Schaumburg-HoymVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
Fratrie
Conjoints
Amélie-Éléonore de Solms-Braunfels (d)
Benjamine Gertrudis Keyser (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Maison d'Anhalt.

Charles-Louis, prince d'Anhalt-Bernbourg-Schaumbourg-Hoym (, Schaumburg Castle (en) - , Château de Schaumbourg (en)), est un prince allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du prince Victor Ier d'Anhalt-Bernbourg-Schaumbourg-Hoym, il lui succède en 1772 comme prince souverain de la principauté d'Anhalt-Bernbourg-Schaumbourg-Hoym.

Unions et postérité[modifier | modifier le code]

Alors que Charles Louis est encore jeune officier d'un regiment au service des Pays-Bas, il tombe amoureux de Benjamine Gertrude Keiser [également nommée Kaiserinn ou Keyser] (née Stevensweert, 1er janvier 1729 - † Belleville, près de Paris, 6 janvier 1787), fille d'une capitaine hollandais. Sans le consentement de son père, Charles-Louis l'épouse à Stevensweert le 25 mars 1748. Ils ont une fille:

Le mariage est déclaré nul par la cour de La Haye le 26 juillet 1757, et la tentative de Charles-Louis et Benjamine de faire reconnaitre leur fille comme une princesse d'Anhalt est rejetée par le Conseil aulique le 11 mai 1778.

Charles louis devient ensuite le gendre du prince Frédéric-Guillaume de Solms-Braunfels en épousant Amélie-Éléonore, la seconde fille du prince, ils sont les parents de:

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, Israël, 1966, chapitre VIII « Généalogie de la Maison d'Anhalt, II » et tableau généalogique n°126 (suite).
  • (en) Unequal and Morganatic Marriages in German Law