Charkid Zagretdinov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Charkid Zagretdinov
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Nom court
Шахит ЗагретдиновVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (60 ans)
Tchéremchanski (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Spécialité
Route
Distinction
Équipes amateurs
Principales victoires

Charkid Zagretdinov[1] (également Sakhid, tatar : Şəhit Zahretdinov) (né le , à Staroe Kadeevo, en République du Tatarstan, une des Républiques autonomes de l'URSS située en République socialiste fédérative soviétique de Russie ) est un coureur cycliste soviétique. Membre de l'équipe de l'Union soviétique, il y tient durant 4 à 5 saisons un rôle de premier plan. Sa plus grande victoire est celle obtenue en 1981 lors de la 34e édition de la Course de la Paix.

Biographie[modifier | modifier le code]

Au terme de la 34e édition de la Course de la Paix, Robert Pajot, l'envoyé spécial du Quotidien sportif français L'Équipe titrait l'un de ses articles[2]: Qui est Zagretdinov ?. De "format athlétique", 1,80 m pour 75 kg, licencié au Dynamo de Tachkent, en Ouzbékistan, Charkid (ou Shakid) Zagretdinov[3] commence la compétition cycliste à l'âge de 14 ans. Il faisait auparavant de la natation, où il a acquis la discipline de l'entraînement sportif. Étudiant à l'Institut des sports de Tachkent, après être passé par le centre de formation des cyclistes de Kouibychev[4] en 1978, il entre dans l'équipe soviétique et remporte une étape au Tour de Luxembourg. Il reste au premier plan du cyclisme soviétique jusqu'en 1982. Durant ces cinq années, il participe à de nombreuses courses, dont certaines sont "open" : Tour du Luxembourg, Circuit de la Sarthe. En ces occasions, Zagretdinov, comme nombre de coureurs soviétiques, rivalise très honorablement avec les coureurs professionnels.

Le succès dans la Course de la Paix 1981[modifier | modifier le code]

L'année 1981 est celle où l'on découvre ce coureur. Comme son coéquipier Youri Barinov, il connaît peu de "temps morts" dans la saison. La Course de la Paix permet une démonstration tant de sa part, que de l'équipe soviétique. Vainqueur de la 6e étape, à Prague, il s'empare du "maillot jaune", le conforte en gagnant à Lodz la 12e étape, et ne le quitte plus jusqu'à l'arrivée finale à Varsovie, où il se permet d'y remporter aussi l'étape reine, la dernière. L'URSS réalise le triplé au classement général : Charkid Zagretdinov, 1er, Sergueï Soukhoroutchenkov 2e et Ivan Mitchenko 3e. Ces trois coureurs, aidés d'un quatrième homme, Oleg Logvine, réalisent un exploit : lors de la 10e étape, au cours de laquelle la course ralliait Mladá Boleslav en Tchécoslovaquie, à Walbrych en Pologne, ils mettent à profit une échappée initiale de Soukhoroutchenkov pour former un groupe de 4 fuyards et tel un quatuor contre la montre, triomphent en prenant 2 minutes et 34 secondes à l'ensemble du peloton[5]
La saison 1982 n'est pas moins riche en succès pour le coureur de Tachkent, qui cumule les victoires d'étapes.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Autres résultats[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1981 : "Honoré Maître des sports" (cyclisme) de l'URSS

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en russe : Шахит Kaшифолич Эагретдинов)
  2. L'Équipe, 22 mai 1981. Cette présentation reprend, pour une part, des informations livrèes par le journaliste. Voir aussi le guide 1982 de l'Équipe-vélo, p. 114-115. Zagretdinov est présenté parmi les 6 fiches consacrées aux coureurs amateurs soviétiques. Il voisine dans ce "top 6" avec Sergueï Soukhoroutchenkov, Youri Barinov, Ivan Mitchenko, Andreï Vedernikov, et Youri Kachirine; il ne manque qu'Alexandre Averine et Aavo Pikkuus, pour constituer l'équipe de rêve du cyclisme routier soviétique à la charnière des années 1970-1980.
  3. L'information du lieu de naissance de ce coureur, livrée par L'Équipe, le situait en Ouzbékistan, mais elle était erronée. La nationalité de nombreux coureurs soviétiques, après 1991 n'est pas connue. On se tiendra à nationalité soviétique, celle de sa carrière sportive cycliste
  4. Vélo, numéro 166, mai 1982 : "les grandes manœuvres du cyclisme soviétique", article de Jean-Marie Leblanc.
  5. Article du journaliste Émile Besson paru dans le journal L'Humanité, en mai 1981.
  6. Annuaire Velo 1979, René Jacobs et alii. La course Sealink est disputée en 4 étapes du 19 au 23 avril 1978. C'est la première grande épreuve internationale où le nom de Zagretdinov apparaît.
  7. La course se passe en Tchécoslovaquie.Annuaire Velo 79, ibid. , p. 267. La Course est disputée sur deux jours les 3 et 4 juin 1978, dans le massif montagneux des Tatras
  8. le site du cyclisme
  9. a et b Victoire au classement par équipes avec l'équipe de l'URSS.
  10. Il gagne le classement par points.
  11. Zagretdinov est leader de la Course au soir de la 5e étape de cette course de la Paix 1982. Il porte six jours le maillot jaune, qu'il cède après avoir été battu dans l'épreuve du contre-la-montre à Olaf Ludwig. Celui-ci remporte le bouquet final. Cf l'annuaire Velo 1983.

Liens externes[modifier | modifier le code]