Château du Breuil (Le Breuil)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Château du Breuil.
château du Breuil
Propriétaire initial famille Schneider
Propriétaire actuel Scouts et Guides de France
Destination actuelle centre des Scouts et Guides de France
Protection non
Coordonnées 46° 47′ 39″ nord, 4° 28′ 54″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Commune Le Breuil

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
château du Breuil

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

(Voir situation sur carte : Bourgogne)
château du Breuil

Le château du Breuil est situé sur la commune du Breuil en Saône-et-Loire, sur une plate-forme dominant l'étang de Torcy.

Description[modifier | modifier le code]

Bâtiment de plan rectangulaire flanqué à l'extrémité nord-ouest d'une aile en légère avancée sur les deux façades. En façade, nord-est, les ornements de l'avant-corps consistent en deux pilastres de style ionique et un fronton triangulaire avec oculus. En façade sud-ouest, on trouve deux pilastres toscans et un fronton cintré avec oculus. Des communs ont été disposés à l'entrée du parc boisé.

Le château, propriété privée, ne se visite pas. Le parc est en revanche ouvert au public.

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1365 : la terre appartient à Guinard de Thélis.
  • 1375 : Guy de Rochefort en est propriétaire.
  • XVe siècle : le domaine passe aux Chargères qui prennent le titre de marquis du Breuil.
  • 1569 : acquisition du domaine par les Beaudinot.
  • 1718 : au décès du dernier représentant mâle de la famille, Claude-Palamède Beaudinot, capitaine de la Grande Fauconnerie de France, sa fille hérite du domaine ; elle épouse Abraham de Thélis.
  • 1779 : restauration du château par Antoine-Palamède, petit-fils d'Abraham.
  • 1793 : Antoine-Palamède rejoint l'émigration.
  • après la Révolution française : rachat du domaine par le comte de Genest Saint-Didier, neveu du précédent.
  • XVIIIe siècle : acquisition par la famille Lhuillier d'Orcières.
  • 1910 : achat par la famille Schneider.
  • 1931 : le château abrite un centre de formation des Scouts de France (aujourd'hui Scouts et Guides de France).

Mis à la disposition des Scouts de France par Eugène Schneider dès 1962, il en est devenu leur propriété en 1972.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • VIGNIER Françoise (sous la dir. de) : Le Guide des Châteaux de France, 71 Saône-et-Loire, Editions Hermé, Paris, 1985.

Voir aussi[modifier | modifier le code]