Château de la Robertière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Château de la Robertière
Puit Château de la Robertière.jpg
Puits du château de la Robertière.
Présentation
Type
Fondation
Démolition
Commanditaire
État de conservation
Localisation
Adresse
Coordonnées

Le château de la Robertière (XIIeXVe siècle) était un château situé sur le territoire de la commune d'Abondant[1] en Eure-et-Loir, sur l’un des points les plus hauts de la forêt domaniale de Dreux. Il est actuellement en ruines.

Localisation[modifier | modifier le code]

Les vestiges du château sont situé dans la Forêt de Dreux, au bord de la falaise surplombant l'Eure sur sa rive droite, peu en aval de Dreux, capitale du petit comté, sur la commune d'Abondant, dans le département français d'Eure-et-Loir.

Historique[modifier | modifier le code]

Construit en 1162 pour le comte Robert Ier de Dreux[2],[note 1], il a été détruit par William de la Pole, Ier duc de Suffolk en 1421, au moment de la prise de Dreux par les Anglais[4].

Description[modifier | modifier le code]

Le château de plan quadrangulaire de la fin du XIIe siècle est ceint sur les trois côtés, qui ne bénéficiaient pas de la protection naturelle, d'un fossé. Ce château n'a donné naissance à aucune agglomération, ni sur le plateau, ni à son pied[3].

Recherches[modifier | modifier le code]

Des recherches historiques et archéologiques sont en cours. Elles sont menées par le groupe de recherches archéologiques Robertière (Grar) dont le siège est au musée Marcel Dressal à Dreux. Les travaux sont réalisés avec le soutien de l’Office national des forêts, le service régional d’archéologie et la ville de Dreux[réf. souhaitée].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. André Châtelain, dit que c'est son fils Robert II de Dreux qui aurait établit le château[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.perche-gouet.net/histoire/immeubles.php?immeuble=5131
  2. L. T. Crétien, Dreux ancien et Dreux nouveau, Imp. Maurice Loignon, 1866, p. 182
  3. a et b André Châtelain, L'évolution des châteaux forts dans la France au Moyen Âge, Éditions Publitotal, , 319 p. (ASIN B004Z1ACJ4), p. 32.
  4. L. T. Crétien, p. 29.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]