Château de Vezins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Château de Vezins (Maine-et-Loire)
Château de Vezins (Aveyron)
Château de Vezins (Aveyron).jpg

Façade sud du château.

Présentation
Type
Fer a cheval
Style
XIIème, XVIIème et XIXème siècle
Construction
Aux alentours de l'an 1100
Propriétaire
Privée
Statut patrimonial
Géographie
Pays
Région
Département
Commune
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Midi-Pyrénées
voir sur la carte de Midi-Pyrénées
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le château de Vezins présente un témoignage de conservation du patrimoine dans la même famille depuis plus de 900 ans ! C'est la famille de Lévezou de Vézins qui en est toujours propriétaire à ce jour.

Description[modifier | modifier le code]

Le château est situé sur la commune de Vézins-de-Lévézou, dans le département français de l'Aveyron, ancienne province du Rouergue.

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques en 1990[1]. Il présente un double intérêt architecturale : sa forme défensive en fer à cheval (unique sur le département de l'Aveyron) et ses trois styles identifiables (XIIème siècle, XVIIème siècle et XIXème siècle) qui présentent aujourd'hui un bel exemple d'évolution architecturale, de la forteresse de Vézian de Vezins (1120) au monument actuel.

Construit dans un vallon, il domine néanmoins le village construit en arc de cercle tout autour des anciens murs de fortifications, au pied des terrasses du château.

Brulé accidentellement en 1642, il fut reconstruit à la même époque sur ses bases primitives, avec le concours d'architectes Florentins travaillant pour le Duc d'Arpajon à Sévérac (voir détails porte renaissance)

À l'origine (Xème siècle, voir antérieur), le château (sans doute une simple tour avec palissade en bois) était peut-être construit sur une motte encore visible derrière le mur crénelé qui ferme la cour, et que l'on a percé au milieu pour le passage d'entrée (entrée nord, côté cour)

Vue d'ensemble[modifier | modifier le code]

L'entrée principale était à l'évidence côté village (côté sud) et le château était donc relié à l'agglomération par une basse cour, converti en jardins suspendu au XVIIème siècle (terrasse et tertre)

L'entrée actuelle, dans la cour côté nord (si elle est ancienne ?) correspond à une poterne dirigée vers la campagne ; sa conversion en entrée principale (percement de la motte) correspond probablement au changement d'organisation du site, avec notamment la transformation de l’ancienne basse-cour en jardins d’agrément.

Les dépendances du château (écuries, garage, chenil et bâtiments agricoles) ont été entièrement ré-organisées au milieu du XIXème siècle, on peut encore admirer une belle fontaine le long de la route ("pise" -abreuvoir de l'ancienne ferme du château), avec le blason des Vezins et des Lapanouse, et c'est en 1859 que la nouvelle ferme dite "Angel-Berg" sera construite, à 300 m du château, au bout de l'allée cavalière.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Château », base Mérimée, ministère français de la Culture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]