Château de Bojnice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Bojnice
Image illustrative de l’article Château de Bojnice
Le Château de Bojnice.
Nom local Bojnický zámok
Période ou style Architectures gothique et Renaissance
Début construction XIIe siècle
Propriétaire initial Famille Hont-Pázmány
Coordonnées 48° 46′ 47″ nord, 18° 34′ 30″ est
Pays Drapeau de la Slovaquie Slovaquie
Région historique Région de Trenčín
Localité Bojnice
Géolocalisation sur la carte : Slovaquie
(Voir situation sur carte : Slovaquie)
Château de Bojnice

Le château de Bojnice (hongrois : Bajmóc vára) est un château de la noblesse hongroise situé au nord de la ville de Bojnice, en Slovaquie. Il a gardé ses bases gothiques et ses ajouts de la Renaissance. Il est bien visible de la partie du haut Nitra.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention de ce château date du XIIe siècle. À cette époque, il s'agissait sûrement d'un château en pierre après l'avoir été en bois. Le premier propriétaire fut le seigneur Kazimír de la famille Hont-Poznan, qui en fit don à Máté Csák de Trenčín. Après la mort de ce dernier, le château devint la propriété du roi et changea souvent de propriétaire, surtout à l'époque gothique et à la Renaissance. Se succédèrent la famille des Gileth, Ladislav de Opole, les seigneurs de Jelšava et, pour finir, la famille des Noffryov qui fit agrandir le château et fit construire des forteresses aux alentours. Après l'extinction de cette famille, le château fut pris par Jean Corvin et après lui ce fut la famille Zápolya, qui s'en occupa du XVe siècle jusqu'à 1526. Après elle, le château fut la propriété de la famille Thurzó, dont Ferenc Thurzó l'agrandit encore.

L'aspect actuel du château est dû à la famille Pálffy qui en a été propriétaire sans interruption de 1643 jusqu'à la fondation de la Première République tchécoslovaque en 1918 où le château fut acheté par Bata. Le dernier des Pálffy, Jean Pálffy, fit réaliser des embellissements jusqu'à sa mort. C'était un collectionneur : il hantait les salles de ventes aux enchères et en rapportait des objets divers, et il se créa ainsi une collection composant avec le château un riche ensemble qu'il laissa à sa mort. Après la Seconde Guerre mondiale, en 1945, le château devint la propriété de l'État. Cinq ans après, le , le château brûla. L'État assuma la charge de la reconstruction. Il fut décidé de transformer le château en musée. Quarante-deux ans après la mort de Jean Pálffy, fut ainsi réalisée son souhait de faire du château un musée. Le château est ouvert au public. Dans les années 1950, on découvrit sous le château une grotte, qui est aujourd'hui incluse dans la visite.

Sur les autres projets Wikimedia :