Ceux de la zone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ceux de la zone
Description de cette image, également commentée ci-après

Loretta Young et Spencer Tracy

Titre original Man's Castle
Réalisation Frank Borzage
Scénario Jo Swerling
Acteurs principaux
Sociétés de production Columbia Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame social
Durée 75 minutes
Sortie 1933

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ceux de la zone (Man's Castle) est un film américain réalisé par Frank Borzage, sorti en 1933.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En pleine époque de la Grande Dépression, Trina se trouve sans foyer et affamée. Elle fait la rencontre de Bill, gentleman habillé en frac et haut de forme. Ce dernier, touché par Trina, l’emmène dans un restaurant de luxe et lui offre le dîner. Mais au moment de payer, Bill ne paye pas la note en faisant un scandale. Trina découvre que Bill est aussi pauvre qu’elle, il fait l’homme-sandwich et porte un costume publicitaire affublé d’un plastron illuminé. Il lui propose de se réfugier chez lui, dans un bidonville. Trina le suit et va découvrir tout un monde vivant en marge de la société. Ils vivent ensemble et décident de se marier. Trina tombe enceinte. Lassé de leur vie miséreuse Bill va tenter de s’en sortir en participant à un cambriolage. Mais celui-ci se termine mal. Le couple va s’échapper dans un wagon de marchandises, espérant avancer vers un monde meilleur.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

« …Pas une fausse note, pas un défaut. Entre le clochard bougon et la jeune femme au grand cœur, l’amour transforme la « zone » en forêt merveilleuse, le taudis, en douce chaumière, une poivrote, en témoin de mariage, et un voisin, en « prêtre » : « Bien sûr, nous ne sommes pas à l’église, dit-il, mais les mots sont les mêmes ». Borzage filme la force des faibles et de l’amour contre lesquels les laideurs du monde ne peuvent rien. »[1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le guide du cinéma - sous la direction de Pierre Murat – Télérama hors série - Éditions 2009 - (ISBN 978-2-914927-09-3), p. 293.

Liens externes[modifier | modifier le code]