Cercopithèque de l'Hœst

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cercopithecus lhoesti, Allochrocebus lhoesti

Le Cercopithèque de l'Hœst (Cercopithecus lhoesti ou Allochrocebus lhoesti) est un singe qu'on trouve dans la partie supérieure de l'Est du Bassin du Congo. Ils vivent principalement dans les zones forestières de montagne, dominés par les groupes de femelles. Ils ont un manteau noir et se distinguent par une barbe blanche caractéristique.

Il s'agit d'une espèce protégée par la Convention de Washington.

Description[modifier | modifier le code]

Cercopithèque de l'Hœst (Ouganda)

Répartition[modifier | modifier le code]

Aire de répartition

Cette espèce est présente à l'est du RD Congo, au sud-ouest de l'Ouganda, au sud-ouest du Rwanda et au nord-ouest du Burundi[1].

Alimentation[modifier | modifier le code]

Il se nourrit principalement de fruits, de feuilles et d'invertébrés (notamment d'insectes, de vers de terre et d'araignées). Il se nourrit particulièrement des fruits de Myrianthus arboreus, Polycias fulva, Musanga leo-errerae et de figues[2].

Reproduction[modifier | modifier le code]

Cette espèce est polygame, le mâle vit avec plusieurs femelles. La gestation dure 5 mois. Le petit né les yeux ouverts, recouvert d'une fourrure brune. La fourrure s'assombrit peu à peu et atteint sa couleur définitive au bout de 2 à 3 mois[2].

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Philip Lutley Sclater a nommé Cercopithecus lhoesti en l'honneur de Michel L'Hoest, directeur du zoo d'Anvers en 1898[3].

La dénomination taxinomique complète du Cercopithèque de l'Hœst peut varier selon les auteurs. Ces variations concernent d'une part l'année de description (1898 ou 1899) et d'autre part la présence ou non des parenthèses encadrant le nom de l'auteur et la date de description. Pour ce qui concerne la date, certains considèrent que les comptes rendus de la société zoologique de Londres pour l'année 1898 ont effectivement été publié en 1899 et que cette date s'applique, d'autres considèrent que la description a été effectivement présentée devant la société zoologique le 15 novembre 1898[3] et que cette date s'applique. Pour ce qui concerne les parenthèses, leur présence indique que le nom binominal initialement donné par l'auteur a été modifié. L'orthographe du nom binominal donné par Philip Lutley Sclater est Cercopithecus l'hoesti[3] et certains contrairement à d'autres considèrent que la suppression de l'apostrophe (conformément à l'article 32.5.2.1 du code international de nomenclature zoologique) vaut modification.

Certains auteurs préconisent de placer ce primate dans le genre Allochrocebus[4],[5].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Sclater, P.L. 1898 : Reports on the additions to the society's menagerie in June, July, August, September and October 1898 (Plate XLVIII). Proceedings of the general meetings for scientific business of the Zoological Society of London, 585-586 [p. 586 Cercopithecus L'hoesti] (texte intégral).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Référence UICN : espèce Cercopithecus lhoesti (Sclater, 1899) (en)
  2. a et b Référence Animal Diversity Web : Cercopithecus lhoesti (en)
  3. a, b et c Sclater, P.L. 1898. Reports on the additions to the society's menagerie in June, July, August, September and October 1898 (Plate XLVIII). Proceedings of the general meetings for scientific business of the Zoological Society of London, 585-586. (texte intégral)
  4. Sargis, E.J., Dagosto, M. 2008. Mammalian Evolutionary Morphology: A Tribute to Frederick S. Szalay. Springer Science & Business Media, 439 pages.
  5. Kingdon, J. 2015. Allochrocebus lhoesti [p. 155], The Kingdon Field Guide to African Mammals: Second Edition, 640 pages, Bloomsbury Publishing, London.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :