Centrale thermique de Kusile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Centrale thermique de Kusile
Kusilekragsentrale, Mpumalanga, 2019, a.jpg
La centrale en construction, en 2019.
Administration
province
Coordonnées
Propriétaire
Caractéristiques
Énergie utilisée
Puissance installée
4800 MW
Géolocalisation sur la carte : Mpumalanga
(Voir situation sur carte : Mpumalanga)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud
(Voir situation sur carte : Afrique du Sud)
Point carte.svg

La centrale thermique de Kusile est un projet de centrale électrique au charbon de l'entreprise Eskom, située près de Witbank dans la province du Mpumalanga.

Étymologie[modifier | modifier le code]

« Kusile » signifie « l'aube est arrivée » en ndébélé du Transvaal[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier réacteur est branché au réseau en décembre 2016[2]. La fin des travaux est prévue pour 2022. La construction a au moins 5 ans de retard, les coûts ont plus que doublé, et la puissance et la fiabilité attendue ne sont pas au rendez-vous[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La centrale comportera six réacteurs de 800 MW[3], soit une puissance totale de 4,8 GW[2].

Écologie[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une très grande centrale à charbon, qui va augmenter fortement les émissions de dioxyde de carbone, en plus de la pollution liée au charbon. Cependant, une nouvelle technologie de désulfuration par voie humide permet le filtrage du dioxyde de soufre. Kusile se veut ainsi « la centrale à charbon la plus propre »[2],[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Claire Bargelès, « Le géant sud-africain Eskom dans la tourmente », sur Les Échos, (consulté le 8 avril 2019).
  2. a b et c RFI, « L'Afrique du Sud relie la centrale de charbon de Kusile au réseau national », sur RFI, (consulté le 8 avril 2019).
  3. a et b « Kusile sera la centrale à charbon la plus propre », sur enerzine, (consulté le 8 avril 2019).

Liens externes[modifier | modifier le code]