Cent nouvelles nouvelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Cent Nouvelles nouvelles)
Aller à : navigation, rechercher
Cent nouvelles nouvelles
Image illustrative de l'article Cent nouvelles nouvelles
Première page de la 30e nouvelle, folio 70r, MS Hunter 252 (U.4.10) c.1475-1500, Glasgow University Library.

Auteur anonyme, probablement Philippe Pot
Genre recueil de nouvelles
Pays d'origine France
Éditeur Antoine Vérard
Date de parution 1486 (première édition)

Cent nouvelles nouvelles est un recueil de nouvelles commandé par le duc de Bourgogne Philippe le Bon qui en est le dédicataire et le reçoit en 1462. C'est le premier recueil moderne de contes de la littérature française. De la main d'un rédacteur unique, il présente cent histoires d'inspiration très libre, d'allure très gauloise, qui sont autant d'attaques lancées contre les femmes et les religieux; elles sont présentées par trente-six conteurs, tous personnages historiques membres de la cour de Philippe le Bon.

Les Cent nouvelles nouvelles ont été longtemps attribuées à tort à Antoine de La Sale, qui aurait signé la cinquantième de celles-ci. L'historien Pierre Champion hésite entre Philippe de Loan et Philippe Pot mais c'est à ce dernier qu'il propose en définitive de reconnaître la paternité du recueil.

Les diseurs se mettent en scène, utilisant leurs souvenirs, leurs expériences ou leurs lectures; ils pillent, sans le dire, le Décaméron de Boccace (traduit en français par Laurent de Premierfait), les nouvelles humanistes du Pogge (Poggio Bracciolini), les fabliaux français ou la Disciplina Clericalis de Pierre Alphonse. Le rédacteur déplace les anecdotes qu'il emprunte à des livres: elles se déroulent surtout dans les Flandres et en France, en Bourgogne, parfois à l'étranger (Angleterre, Allemagne, Italie, Provence, Lorraine, Espagne).

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Roger Dubuis, Les Cent nouvelles nouvelles et la tradition de la nouvelle en France au Moyen Âge, Presses Universitaires de Grenoble, P.U.G., 1973.
  • Nelly Labère, Défricher le jeune plant. Etude du genre de la nouvelle au Moyen Âge, Paris, Champion, 2006 (Bibliothèque du XVe siècle, LXIX), 1061 p.
  • Luca Pierdominici, La Bouche et le corps. Images littéraires du XVème siècle français, Préface de J. Dufournet, Paris, Champion, 2003 (Bibliothèque du XVe siècle, LXV), 288 p.
  • Id., Les Passions du Mot. Etudes de littérature du XVème siècle, Fano, Aras, 2009 (Piccola biblioteca di studi medievali e rinascimentali, I), 215 p.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Conteurs français du XVIe siècle, Préface de Pierre Jourda (Bibliothèque de la Pléiade, Gallimard, 1956).

Liens externes[modifier | modifier le code]