Ce diable de garçon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un film <adj> image illustrant allemand
Cet article est une ébauche concernant un film allemand.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Ce diable de garçon (Die Feuerzangenbowle) est une comédie allemande en noir et blanc réalisée par Helmut Weiss et sortie en 1944.

Histoire[modifier | modifier le code]

La base de ce film est le livre Die Feuerzangenbowle: eine Lausbüberei in der Kleinstadt par Heinrich Spoerl (1933)[1]. La première réalisation était en 1934, titre So ein Flegel[2] .

Synopsis[modifier | modifier le code]

Quatre amis berlinois d'un certain âge se retrouvent autour d'un punch flambé et parlent avec nostalgie de leurs souvenirs scolaires, notamment des tours qu'ils ont joués à leurs professeurs. Seul l'écrivain Johannes Pfeiffer ne peut comprendre cette hilarité générale ; il a toujours eu des précepteurs. Ses copains ont alors l'idée lumineuse de renvoyer Pfeiffer au lycée pour lui montrer après coup ce qu'il a manqué et lui donner une chance de se rattraper. Peu après, le lycée d'une petite ville accueille un nouvel élève de terminale qui va bientôt donner du fil à retordre au corps enseignant.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distribution [2]

  • Heinz Rühmann : Johannes Pfeiffer
  • Karin Himboldt : Eva Knauer
  • Paul Henckels : le professeur Bömmel
  • Erich Ponto : le professeur Grey
  • Hilde Sessak : Marion
  • Hans Leibelt: directeur du lycée Knauer, Zeus
  • Lutz Götz:: professeur Dr. Brett
  • Hans Richter: Rosen
  • Clemens Hasse: Rudi Knebel
  • Hedwig Wangel: gouvernante de Grey
  • Anneliese Würtz: Madame Windscheidt
  • Margarete Schön: Madame Knauer (as Marg. Schön)
  • Max Gülstorff: inspecteur de l'enseignement
  • Egon Vogel: maître de musique Fridolin
  • Rudi Schippel: Luck
  • Ewald Wenck: concierge d'école Kliemke
  • Albert Florath: homme vieux
  • Karl Etlinger: (Karl Ettlinger)
  • Georg H. Schnell: (G. H. Schnell)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Heinrich Spoerl, Die Feuerzangenbowle: eine Lausbüberei in der Kleinstadt, Düsseldorf, Verl. d. Mittag-Bücherei,
  2. a et b IMDb

Voir aussi[modifier | modifier le code]