Cathédrale de l'Immaculée-Conception de Pondichéry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cathédrale de l’Immaculée-Conception
Image illustrative de l’article Cathédrale de l'Immaculée-Conception de Pondichéry
Cathédrale de l'Immaculée Conception, à Pondichéry
Présentation
Culte catholique
Rattachement Archidiocèse de Pondichéry-Cuddalore
Début de la construction 1770 (quatrième édifice)
Fin des travaux 1791
Géographie
Pays Drapeau de l'Inde Inde
Région Pondichéry
Coordonnées 11° 55′ 59″ nord, 79° 49′ 50″ est
Géolocalisation sur la carte : Inde
(Voir situation sur carte : Inde)
Cathédrale de l’Immaculée-Conception

La cathédrale de l'Immaculée-Conception est un édifice religieux catholique qui est l'église-cathédrale de l'archidiocèse de Pondichéry. Elle se trouve dans le centre-ville de Pondichéry, rue de la Mission[1]. Succédant à trois édifices antérieurs l'église actuelle est de style baroque jésuite. Elle fut terminé en 1791 du temps de l'établissement français en Inde. Elle est dédiée à l'Immaculée Conception.

Intérieur.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après que les Français eurent acquis le comptoir de Pondichéry en 1673 du sultan de Bijapour, les jésuites s'y installent en 1689, après la fondation de leur collège Saint-Paul de Goa. Ils font construire une première église en 1692, mais elle est détruite quelques années plus tard au cours de la guerre coloniale entre la France et les Pays-Bas. Une deuxième église est élevée en 1699. Devenue trop petite, elle est remplacée par un troisième édifice construit entre 1728 et 1736 à l'emplacement de la cathédrale actuelle.

En 1761, au cours de la troisième guerre carnatique (épisode de la guerre de Sept Ans), les troupes britanniques s'emparent de Pondichéry et détruisent l'église[2]. Une autre église est mise en chantier en 1770. Après la suppression de la Compagnie de Jésus, les jésuites sont remplacés par les prêtres missionnaires des Missions étrangères de Paris en 1776. La nouvelle église est terminée quinze ans plus tard et consacrée le par Mgr Champenois[2]. Les Missions étrangères de Paris y demeurent jusqu'en 1955[3]. En 1994, la cathédrale est menacée de destruction par des nationalistes hindous[4].

Cimetière de la cathédrale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :