Castellologie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La castellologie (du latin « castellum », château) est l'étude des châteaux du Moyen Âge (plus précisément du Xe au XVe siècle) et par extension des autres fortifications de cette époque[1]. Elle s'intéresse à l'évolution, la fonction, la forme et les relations avec l'environnement des châteaux.

Le castellologue est le spécialiste en castellologie.

Présentation[modifier | modifier le code]

Cette discipline prend son essor et se trouve un nom au cours des années 1960[2]. Elle intègre la poliorcétique pour une part, mais s'intéresse également aux techniques de construction et aux parties habitables (logis seigneurial).

C'est essentiellement Michel de Boüard et ses élèves, au sein de l'Institut d'archéologie médiévale de Caen, qui ont établi cette discipline en France[3].

Selon les lieux et les époques des groupes caractéristiques de fortifications sont apparus :

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Définition de l'Encyclopaedia Universalis
  2. Christian Corvisier, dans le Dictionnaire d'histoire de l'art du Moyen Age occidental, Robert Laffont, 2009, p. 63. L'usage du mot est consacré par le sous-titre de la revue du Centre de recherche de Caen, créée en 1962 : Château-Gaillard : Études de castellologie médiévale.
  3. Selon Georges Duby, Qu'est-ce que la société féodale ?, Flammarion, 2002, p. 1191-1192.