Carya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Comparaison des noix de Carya
Noix de pécan mûre, Andrews, SC

Le caryer (genre Carya) est un genre d'arbres à feuilles composées caduques comprenant une vingtaine d'espèces dont une douzaine sont originaires d'Amérique du Nord (dont quatre se trouvent au Mexique). Les autres sont originaires de Chine et d'Indochine, de l'Inde, dans l'État d'Assam. Le genre était autrefois présent en Europe au Pléistocène, mais a disparu à la suite des glaciations.

Le nom de genre Carya vient de καρυα qui est le nom grec du noyer[2]. Le noyer et le caryer appartiennent tous deux à la famille des juglandacées.

Le nom courant du caryer en anglais est hickory.

Cette essence de bois est souvent utilisée pour l'élaboration de baguettes de percussions (notamment les baguettes de batterie) et de manches d'outils, en raison de sa légèreté et de sa résistance aux chocs. Le caryer était également employé dans la fabrication de skis et de canots (canoës). Il dégage une odeur caractéristique lors de sa combustion. L'espèce Carya illinoinensis (wangenh ou pacanier) produit les noix de pécan.

Espèces et classification[modifier | modifier le code]

Amérique du Nord
Asie
espèces fossiles

Paleobiology Database (site visité le 13 janvier 2023) recense une espèce fossile[3]: †Carya sessilis MacGinitie, 1941[4] qui est un plante datant de l'Éocène ayant été trouvée aux États-Unis (Californie). Le spécimen type a pour code U.C. Mus. Pal. Paleobot. Ser. cotypes nos. 2150, 2151.

La base de données palynologiques Palynodata (site visité le 13 janvier 2023) recense de nombreuses autres espèces incluant[5]:

  • Carya alba (du début du Tertiaire au Néogène)
  • Carya annulatus (Paléocène)
  • Carya aquatica (du début du Tertiaire au milieu du Pléistocène)
  • Carya bella (de l'Éocène au Miocène)
  • Carya bendirei (fin du Miocène)
  • Carya cathayensis (de la fin de l'Éocène au Pléistocène)
  • Carya communis (de l'Éocène à la fin du Néogène)
  • Carya compacta (Karaganien)
  • Carya concentrica (du Miocène à la fin du Néogène)
  • Carya cordiformis (de la fin de l'Oligocène au début du Miocène)
  • Carya delmarensis (Éocène)
  • Carya denticulata (Villafranchien)
  • Carya elegans (de l'Éocène au Miocène) - URSS (Russie - Ukraine - Kazakhstan)[6],[7],[8],[9],[10],[11],[12],[13],[14]
  • Carya evidens (de la fin du Paléocène à l'Éocène)
  • Carya exilis (du Paléogène à la fin de l'Oligocène)
  • Carya glabra (de la fin de l'Oligocène à la fin du Pliocène)


Références[modifier | modifier le code]

  1. IPNI. International Plant Names Index. Published on the Internet http://www.ipni.org, The Royal Botanic Gardens, Kew, Harvard University Herbaria & Libraries and Australian National Botanic Gardens., consulté le 13 juillet 2020
  2. François Couplan, Dictionnaire étymologique de botanique : Comprendre facilement les noms scientifiques, Lausanne, Delachaux et Niestlé, , 238 p. (ISBN 2-603-01182-0, BNF 37118402), p. 50
  3. (en) Carya sessilis sur paleobiodb.
  4. (en) H. D. MacGinitie, 1941. A Middle Eocene Flora from the Central Sierra Nevada. Carnegie Institution of Washington Publication 534:1-178.
  5. (en) Genre Carya sur Palynodata (site visité le 13 janvier 2023).
  6. (ru)(en) Michelis A.A., 1972. The Neogene spore and pollen complexes of the Donez Basin.
  7. (ru)(en) Ananova E.N., 1973. The pollen flora from the Early Sarmation deposits of northern Asov Region and the Lower Don River Basin.
  8. (ru)(en) Ananova E.N., 1974. Pollen of Neogene deposits from the Southern Russian Platform.
  9. (ru)(en) Bolotnikova M.D., 1979. Spore and pollen assemblages from Tertiary deposits of the Western Shore of the Japanese Sea.
  10. (ru)(en) Gromova I.S., 1984. Palynological characteristics of the coal layers of the Kainozoisk Region Rettikhovki (South Primorsk). (In: Spores and pollen of Phanerozoic deposits. L.A. Panova et al, editors).
  11. (ru)(en) Mikhelis A.A., 1988. The significance of Carya, Juglans and Pterocarya in the Paleogene and Neogene floras of the Donetsk Basin.
  12. (ru)(en) Panova L.A. et al., 1990. Palynostratigraphy of Neogene deposits. (In: Practical Palynostratigraphy. L.A. Panova et al, editors).
  13. (ru)(en) Syabryaj S.V., 1997. Floristic characters of the upper coal-bearing formation in the Transcarpathians. (In: European Coal Geology and Technology. R.A Gayer et al, editor).
  14. (ru)(en) Lopatina D.A., 2001. Palynological Assemblages and Macrofloras from Eocene-Miocene Deposits of the Tatar Strait Coast (Eastern Sikhote Alin).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :