Caribous de Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caribous de Québec
Logo du Caribous de Québec
Généralités
Noms précédents Stingers de Syracuse
Fondation Novembre 1974, par Marius Fortier
Disparition
Statut professionnel oui
Couleurs Brun, orange et blanc
Stade Colisée de Québec
(10 004 en1975 places)
Championnat actuel National Lacrosse League
Président Roger Barré, VP Victor Germain
Entraîneur Medo Martinello et Chris Rudge
Meilleur buteur Dave Durante

Les Caribous de Québec était un club de crosse professionnel, situé dans la ville de Québec, au Québec[1].

Historique[modifier | modifier le code]

  • Apparences en finale de la Coupe des Nations: 1 (1 victoire, 1975)

En 1975, une nouvelle équipe de crosse professionnelle s'installe à Québec[1]. Elle fut transférée de Syracuse et était membre de la National Lacrosse League (1974-75), formée en novembre 1974. Marius Fortier, cofondateur des Nordiques, est à l'origine du projet d'une concession de la LNC pour la ville de Québec[1].

Le match inaugural a lieu au Colisée de Québec le 21 avril 1975, lors de la visite des Bolts de Boston. Les Caribous perdent 14-12 devant une foule de plus de 14 000 spectateurs alors que le vieux colisée ne pouvait qu'accueillir plus de 10 000 personnes. Les premières semaines font redécouvrir la crosse aux gens de Québec avec des foules de 6 000 personnes en moyenne. Mais les Caribous sont inconstants dans leurs résultats sur le terrain.

Québec termine difficilement la saison 1975 au quatrième rang (sur six équipes) de la ligue avec une fiche de 22 victoires, 24 défaites et 2 nulles. Pour se qualifier, les Caribous gagneront 8 des 10 derniers matchs de la saison. Puis les Caribous, à la surprise générale, vaincront les Tomahawks de Long Island, champions de la saison régulière en six rencontres avant d'atteindre la finale contre les Québécois de Montréal, deuxième puissance de la ligue.

Au cours de la finale de 1975, opposant les Caribous aux Québécois de Montréal, plus de 53 000 spectateurs se bousculeront pour assister aux six rencontres[2].Finalement, les Caribous remportent le 29 septembre 1975[1] le sixième match au Colisée de Québec 16-10, alors que Gord Osynchuck, ex-joueur des Québécois en profite pour marquer 3 buts[2]. Durant cette série Montréal-Québec, la rivalité était très grande entre les deux équipes[2].

L'engouement de cette finale n'efface toutefois pas les difficultés financières de la ligue qui décide de stopper ses activités le [2].

Trophées[modifier | modifier le code]

La Coupe des Nations[modifier | modifier le code]

Année Finaliste Résultat
1975 Québécois de Montréal 4-2

[1],[2]

Les joueurs[modifier | modifier le code]

Parmi les vedettes des Caribous, on note Dave Durante (no. 10) qui termina cinquième au championnat des pointeurs (89 buts, 117 passes, 206 points); le meilleur joueur des séries éliminatoires 1975, le gardien de buts des Caribous, Larry Smeltzer (no.29), considéré comme étant le meilleur gardien de sa génération (Temple de la renommée de la crosse au Canada); le capitaine Jim Higgs (no. 6), l'assistant capitaine Pat Differ (no.7), Travis Cook (no.14) dont le lancer était terrifiant pour les gardiens et le Québécois Robert Bleau (no.16), unique francophone du club. Fait à noter une recrue portant le no. 19, Terry Sanderson, une travailleur acharné et une peste pour les autres équipes, deviendra l'entraineur du Rock de Toronto de la NLL actuelle. Le directeur du personnel des Caribous et adjoint entraîneur, Chris Rudge, deviendra un des gestionnaires principaux de Québecor World avant de devenir le PDG des Jeux Olympiques de Vancouver en 2010 et des Argonauts de Toronto de la LCF!. L'entraîneur chef était Medo Martinello.

Statistiques 1975[modifier | modifier le code]

                       PJ   B   A   PTS     Pun

Dave Durante 48 89 117 206 22 Temple de la renommée de la crosse 1997 Pat Differ 45 58 91 149 21 Brian Evans 46 62 84 146 45 Temple de la renommée de la crosse 1997 Travis Cook 42 71 68 139 41 Temple de la renommée de la crosse 2004 Jim Higgs (C) 44 52 75 127 16 Temple de la Renommée de la crosse 1990 Brian Wilson 46 62 45 107 65 Murray Cawker 43 60 40 100 44 Bruce Murdock 45 44 32 76 42 John McDonald 45 25 45 70 29 Jim Miller 44 31 39 70 63 Terry Sanderson 46 32 36 68 160 Glen Mueller 43 14 38 52 64 Gord Osinchuk 46 17 29 46 93 Jim Gow 40 17 26 43 56 Roger Dubyna 33 6 35 41 28 Ken Alexander 30 11 23 34 57 Temple de la renommée de la crosse 1991 Rick Bisson 34 14 17 31 91 Russ George 37 5 24 29 126 Paul Cioci 13 22 16 38 0 Robert Bleau 29 12 9 21 6 Tom Wright 23 2 6 8 13 Mike Smith 20 4 4 8 21 Tom Vann 10 4 4 8 10 Bruce Todman* 18 57 75 *(Echangé aux Tomahawks de Long Island pour Rick Bisson et Brian Wilson)

Rick Palla (G) 33 0 50 50 19 Larry Smeltzer(G) 30 0 45 45 4 MVP séries éliminatoires, Temple de la renommée de la crosse 1993

Sources: JustsportsStats.comlacrossestatsindex

Bannière de championnat[modifier | modifier le code]

En 1975 aucune bannière n'a été installé dans le Colisée de Québec pour souligner le championnat par l'équipe de Québec. En 2015, une initiative provenant du Circuit québécois de crosse fut lancée pour faire revivre, le temps d'un match, cette équipe par le biais des Ahki'wahcha de Wendake qui porteront les couleurs des Caribous contre l'équipe de la Milice de Laval. Ces organisateurs ont fait faire une bannière soulignant le championnat remporté par les Caribous et le désir de la voir suspendue dans le nouvel aréna de Québec, le Centre Vidéotron[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Lebel, Jean-Marie, Le passage des Caribous in L'Expo: plaisir et découvertes à Québec, Commission de la capitale nationale, Les publications du Québec, 2011, (ISBN 9782551198719), p. 141
  2. a, b, c, d et e Conquête de la coupe des Nations à la crosse par les Caribous de Québec, Bilan du siècle, Université de Sherbrooke, depuis le journal La Presse, 30 septembre 1975, p.D1., consulté en ligne le 11 novembre 2012.
  3. Mireille Roberge, « Crosse : retour des Caribous après 40 ans d’absence », sur http://ici.radio-canada.ca/regions/quebec, (consulté le 28 avril 2015).