Cardisoma guanhumi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cardisoma guanhumi, appelé communément aux Antilles crabe de terre commun, crabe terrestre blanc ou crabe terrestre bleu, est un crabe du genre Cardisoma appartenant à la famille des Gecarcinidae qui vit en sur les côtes américaines de l'Atlantique nord.

Description[modifier | modifier le code]

Il est doté d'une carapace épaisse, lisse et fortement bombée, de couleur variable suivant l'âge (de bleuté, gris à blanchâtre). Elle peut atteindre 12 cm de large.

Crabe de terre commun

La première paire de pattes est dissymétrique. L'article supérieur des pattes locomotrices comporte quatre rangées d'épines.

Il se nourrit de feuilles, de fruits, d'herbes mais aussi de charognes.

Cardisoma guanhumi atteint la maturité sexuelle à l'âge de 4 ans. Les œufs fécondés sont portés par la femelle pendant une quinzaine de jours. Elle les dépose ensuite dans de l'eau saumâtre où les larves se développent. Après six stades larvaires, les petits crabes remontent sur le rivage.

Répartition[modifier | modifier le code]

On le trouve dans :

  • la Caraïbe ;
  • en Amérique du Sud et Amérique centrale et notamment en Colombie, au Venezuela, dans les Bahamas et à Porto Rico ;
  • en Amérique du Nord, entre le golfe du Mexique et la Floride.

On le rencontre rarement à plus de 8 km des côtes.

Habitudes[modifier | modifier le code]

C'est un crabe terrestre mais ayant conservé la capacité à respirer avec des branchies. Il vit dans les milieux humides à proximité du rivage, comme les marais, les mangroves et les berges des cours d'eau. Il creuse un terrier qui mène à une nappe d'eau souterraine, se nourrit de végétaux mais aussi de charogne.

Utilisation[modifier | modifier le code]

En Guadeloupe et en Martinique, il est consommé traditionnellement lors des célébrations des fêtes de Pâques.

Il est tellement populaire en Martinique que sa chasse y est règlementée : la capture, la vente et l'achat du crabe n'est autorisé que du 15 février au 15 juillet pour les individus dont la carapace fait plus de 7 cm de largeur.

Référence[modifier | modifier le code]

  • Latreille, 1828 : Histoire Naturelle. Entomologie, ou Histoire naturelle des Crustacés, des Arachnides et des Insectes. Encyclopédie Méthodique, vol. 10, p. 1-832.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :