Ucides cordatus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ucides cordatus est une espèce de crabes de mangrove de la famille des Ucididae. Ce crabe comestible est appelé Crabe à barbe en Guadeloupe et Mantou en Martinique.

Description[modifier | modifier le code]

Sa carapace ovale est fortement bombée et fait environ 45 mm de large. La couleur varie suivant l'habitat du grisâtre à l'orangé ou au violacé. Un « H » plus foncé s'inscrit au milieu de la carapace.

Il possède 10 longues pattes violacées, dont les premières paires sont transformées en pinces inégales. Le bord inférieur des 4 autres paires des mâles portent de très longues soies, d'où le nom créole de Krab bab. Chez les femelles les soies sont plus courtes.

Il creuse un profond terrier dans la vase sous les palétuviers. Le trou de 70 cm à 1 m de profondeur atteint toujours la nappe d'eau. Il comporte généralement plusieurs entrées[1].

Il se nourrit de la litière de la mangrove en décomposition : feuilles, rameaux et fruits tombés à terre.

Les femelles pondent dans la mer. Les larves se développent dans l'eau et, une fois métamorphosées en petits crabes, regagnent la mangrove.

Distribution[modifier | modifier le code]

Ce crabe se rencontre sur les côtes tropicales de la Floride à l'Uruguay. Il est commun dans les mangroves de Guadeloupe et de Martinique.

Il vit dans la mangrove dans la zone intertidale.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Ce crabe est abondamment collecté dans la zone tropicale.

Aux Antilles françaises, ils sont capturés en grandes quantités, surtout à la période des fêtes de Pâques et de Pentecôte. Mais de juillet à septembre, ils sont protégés.

Ils sont consommés soit farcis soit cuit au faitout avec des oignons et des tomates. Ce dernier plat dégusté, traditionnellement à Pâques, est appelé « matoutou de crabes » en Martinique et « matété » en Guadeloupe.

Crabe mantou, Martinique

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Donald B. Bright, Charles L. Hogue, « A synopsis of the burrowing land crabs of the world », Contributions in science, vol. 220,‎ 1972

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :