Carbocystéine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Carbocystéine
Image illustrative de l’article Carbocystéine
Identification
No CAS 638-23-3
No ECHA 100.010.298
No CE 211-327-5
PubChem 193653
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C5H9NO4S  [Isomères]
Masse molaire[1] 179,194 ± 0,011 g/mol
C 33,51 %, H 5,06 %, N 7,82 %, O 35,71 %, S 17,89 %,
Propriétés physiques
fusion 206 °C
Solubilité insoluble dans l'eau (Ph Eur)
Considérations thérapeutiques
Classe thérapeutique Mucolytique

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La carbocystéine est un mucolytique : il est indiqué en cas d'hypersécrétion bronchique.

Chimie[modifier | modifier le code]

Nom IUPAC : acide (R)-2-amino-3-[(carboxyméthyl)sulfanyl]propanoïque.

C'est un dérivé d'acide aminé soufré (cystéine).

Mode d'action[modifier | modifier le code]

Il diminue la viscosité des sécrétions bronchiques et facilite ainsi leur évacuation[2]. Par ce biais, il diminue le nombre de décompensations chez le patient porteur d'une broncho-pneumopathie chronique obstructive[3].

Pharmacologie[modifier | modifier le code]

Il peut également être utilisé en cas de bronchite, de sinusite ou de rhinopharyngite.

Son utilisation pourrait avoir des effets bénéfiques dans le traitement de l'ichtyose.[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. Braga PC, Allegra L, Rampoldi C, Ornaghi A, Beghi G, Long lasting effects on rheology and clearance of bronchial mucus after short-term administration of high does of carbocisteine-lysine to patients with chronic bronchitis, Respiration, 1990;57:353-358
  3. Jin-Ping Zheng, Jian Kang, Shao-Guang Huang et Als. Effect of carbocisteine on acute exacerbation of chronic obstructive pulmonary disease (PEACE Study): a randomised placebo-controlled study, Lancet, 2008;371:2013-2018
  4. Batalla A, Davila-Pousa C, Feal C, et al, Topical carbocysteine: a new option for the treatment of ichthyosis., Pediatr Dermatol. 2018 Nov;35(6):e357-e9.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]