Captain Rainbow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Captain Rainbow
Éditeur Nintendo
Développeur Skip Ltd.
Distributeur Nintendo
Concepteur Kenichi Nishi (scénario)

Date de sortie Wii
Icons-flag-jp.png 28 août 2008
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png Annulée
Icons-flag-eu.png Annulée
Genre Action/Aventure
Mode de jeu Solo
Plate-forme Wii
Média Disque optique Nintendo
Contrôle Wiimote et Nunchuk

Évaluation CERO : B ?

Captain Rainbow est un jeu vidéo pour la Wii développé par Skip Ltd. et édité par Nintendo. Il est sorti seulement au Japon le 28 août 2008[1]. Le magazine britannique Official Nintendo Magazine a prévu une sortie du jeu en Europe et en Amérique du Nord pour l'été 2009, mais le jeu n'est jamais sorti en dehors des frontières du Japon. Il contient plusieurs personnages de Nintendo comme Birdo ou Little Mac.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire raconte les péripéties du personnage principal, Nick, qui vient de Mameruca, le pays de la liberté. Il est capable de se transformer en Captain Rainbow, un super-héros qui manie à la perfection le yo-yo, il est aussi vedette de sa propre émission de télévision. Cependant, son émission est devenu impopulaire. Afin de regagner sa popularité, Nick se rend vers l'île Mimin, l'île où tous les vœux se réalisent.

Dans la nuit noire, Nick se rend sur l'île en radeau. Pendant son voyage, il aperçoit une sorte de lapin aux très longues oreilles qui pendent qui se noie dans l'eau. Afin de le sauver, Nick se change en Captain Rainbow et saute dans l'eau. Il échoue, s'enfonce dans l'eau, et perd sa ceinture qui lui permet de transformer, elle lui permet aussi de se revenir à son apparence de citoyen banal.

Quand Nick reprend conscience, il se réveille sur la plage de l'île Mimin, mais il ne se rend compte que plus tard qu'il est sur l'île. Après avoir perdu toute confusion grâce au « lapin » qui le fait revivre grâce à ses longues oreilles, Nick s'aprecoit qu'il lui manque sa ceinture. Il voit ensuite des petites créatues nommés Mimin avec la ceinture, mais elles s'enfuient. Comme la ceinture est essentielle pour Nick, il part alors explorer l'île pour la retrouver, et il la récupère rapidement. Ensuite, Nick rencontre quelques personnages oubliés provenant de l'univers de Nintendo qui sont également venus sur l'île pour réaliser leurs souhaits. Au cours d'une conversation avec eux, Nick apprend qu'aucun vœu n'a été réalisée jusqu'ici, et que Captain Rainbow pourra réparer cette injustice. Nick accepte alors de les aider et l'aventure commence.

Personnages[modifier | modifier le code]

Réception[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Note
Famitsu (JP) 31/40

Famitsu a donné à ce jeu la note assez bonne de 31 sur 40. Famitsu a salué l'apparition de certains personnages oubliés de Nintendo, mais aussi la musique et le gameplay. Mais le magazine a critiqué l'humour du jeu souvent vulgaire.

Ventes[modifier | modifier le code]

Les ventes de Captain Rainbow ont été particulièrement décevantes. Selon Media Create, le jeu ne s'est vendu que 6 361 exemplaires lors de sa première semaine d'exploitation. Un total de 22 682 exemplaires se sont écoulés lors de l'année 2008.

Notes[modifier | modifier le code]

  • Le nom du pays ou vit Nick est Mameruca, une déformation du nom de l'Amérique
  • Captain Rainbow ressemble beaucoup, tant par son nom que par son physique, à Captain Falcon du jeu F-Zero.
  • Birdo a un caractère plus trash que d'habitude dans ce jeu, contrairement aux autres jeux Mario. Par exemple, quand elle rencontre Nick pour la première fois (qui est en prison pour être entré dans les toilettes des femmes et que le robot-gardien la prenait pour un garçon), cette dernière dit souvent le mot fuck (on peut mieux le voir dans la version fan-traduction anglaise du jeu). Et pour la faire sortir de prison, il faut trouver quelque chose qui pourra convaincre le robot-gardien que Birdo est en réalité une femme, donc il faut aller dans sa chambre et de tous les objets qu'il y a dans sa chambre, il faut prendre un objet censuré caché sous un coussin qui est en réalité... un sextoy !

Notes et références[modifier | modifier le code]