Canzonetta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La canzonetta (pluriel : canzonette) est une composition profane vocale avec accompagnement originaire d'Italie et populaire à la fin du XVIe siècle. Elle connait un succès rapide grâce à sa musique facile à chanter et ses textes dénués d'ambition littéraire, dominés par la thématique pastorale[1].

XVIe siècle[modifier | modifier le code]

Issu de la tradition des genres « légers » comme la villanella ou la villotta, les canzonette font l'objet de recueils qui paraissent régulièrement au cours des vingt dernières années du XVIe siècle[1]. Ils comportent le plus souvent des tablatures pour luth ou clavecin[réf. nécessaire].

A la fin du XVIe siècle , les deux plus grands représentants du genre sont Luca Marenzio et Orazio Vecchi[1].

Au delà du XVIe siècle[modifier | modifier le code]

À l'origine écrite pour plusieurs voix, la canzonetta évolue pendant la période baroque vers la chanson solo avec accompagnement instrumental de type cantate et fera quelques incursions dans l'opéra[réf. nécessaire].

Terminologie[modifier | modifier le code]

La première utilisation connue du terme est faite en 1580 dans la réédition du premier livre de canzonette à 4 voix d'Orazio Vecchi, mais puisqu'il s'agit d'une réédition, le terme avait déjà commencé à se diffuser auparavant[1].

Le terme encore utilisé au XVIIIe et XIXe siècle ne désigne alors plus aucune forme précise.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Françoise Ferrand (dir.), Guide de la musique de la Renaissance, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique », , 1240 p. (ISBN 2213606382 et 978-2213606385)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Ferrand 2011, p. 439