Canal de Seclin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canal de Seclin
Illustration.
Fin du canal à Seclin
Géographie
Pays France
Début Deûle à Houplin-Ancoisne
Fin Seclin
Traverse Nord
Caractéristiques
Longueur 4,5 km
Infrastructures
Écluses aucune
Histoire
Année début travaux 1856
Année d'ouverture 1856

Le canal de Seclin relie la Deûle de son confluent à Houplin-Ancoisne à la ville de Seclin à proximité de l’hôpital de Jeanne de Constantinople. Ce court canal rectiligne, en impasse, ne comporte aucune écluse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Destiné à approvisionner en charbon les sucreries et les filatures de coton de Seclin et à l’expédition de produits agricoles, il fut creusé en 1856 par la «société du canal de Seclin » regroupant 41 personnes, industriels et agriculteurs, pour un coût de 400 000 F. La concurrence du chemin de fer et le péage excessif causent la faillite de la société en 1876. Le canal est remis à l’État qui en est toujours propriétaire. Ce petit canal n’est plus utilisé par les péniches depuis les années 1960[1].

Le canal aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Le canal est une agréable promenade bordée de 150 platanes vieux de 150 ans longée par un chemin piétonnier large d’un peu moins d'un mètre sur l’ancien chemin de halage, praticable à vélo (VTT ou VTC) à vitesse modérée. Ce chemin a été créé dans le cadre de l’aménagement du parc de la Deûle.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Promenades le long du canal de Seclin », sur nord-decouverte.fr (consulté le )

Galerie[modifier | modifier le code]