Californisation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nyon, un pôle de l'agglomération du Grand Genève.

Californisation ou californisation du paysage est un terme géographique. Le terme « californisation du paysage » est employé en géographie, aménagement du territoire, sylviculture, etc. En géographie, aménagement du territoire, le terme est utilisé pour désigner la « métropolisation » d’un paysage, même d’une région complète. Dans ce contexte, l'urbaniste suisse Marc Antoine Messer parle de la « californisation, soit de l’arc lémanique soit même de la totalité de la Suisse »[1]. Dans ce contexte, le terme est surtout employé en Suisse romande – dans les médias[2] – et dans le langage technique de l’aménagement du territoire officiel.

En géographie physique, écologie du paysage, écologie du feu, sylviculture, génie rural, etc., « le terme est utilisé pour désigner l’engrenage entre la végétation (forêts, maquis, garrigues, boisement) et l’habitat – qui rend particulièrement dangereux un incendie de forêts »[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Peut-on encore parler d’urbanisation de la Suisse ? », 20e Biennale de géographie d’Avignon - Géopoint 2014 - « Controverses et géographies » - 12 et 13 juin 2014 (consulté le 18 août 2015)
  2. « La Suisse se couvre de béton », Swissinfo.ch (consulté le 18 août 2015)
  3. « Blognotice 15.08.2015 : Incendies de forêt à Schramberg en Forêt-Noire et processus de californisation du paysage », Citation extraite du blog paysages de Christophe Neff dans les Blogs le monde sur Le Monde.fr (consulté le 18 août 2015)