Bureau européen de l'environnement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bureau européen de l'environnement

Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Organisation non gouvernementale
But Conservation de la nature
Zone d’influence Drapeau de l’Union européenne Union européenne
Fondation
Fondation 1974
Identité
Siège Bruxelles, Bruxelles-Capitale, Belgique
Président Mikael Karlsson
Vice-président Veronika Haunold, Mauro Albrizio, Anamarija Slabe, Chris Littlecott
Secrétaire général Jeremy Wates
Trésorier Axel Jansen
Membres 143 organisations
Site web http://www.eeb.org/

Le Bureau européen de l'environnement ou BEE (en anglais, European Environmental Bureau ou EEB) est une organisation non gouvernementale créée en 1974 à Bruxelles. Il s'agit d'une fédération de plus de 140 organisations environnementales situées dans les 28 États membres de l'Union européenne, les pays candidats et quelques pays voisins de l'Union européenne. Ces organisations peuvent être actives à différents niveaux : local, national, européen, voire international. L'objectif du BEE est de protéger et d'améliorer l'environnement en Europe. Il cherche aussi à donner la possibilité aux citoyens européens de jouer un rôle dans ce sens. Pour ce faire, il lui est essentiel de promouvoir le "leadership écologique" de l'UE.

Activités du BEE[modifier | modifier le code]

Le BEE constitue un point de contact pour ses membres et leur permet de suivre et réagir aux nouvelles politiques environnementales de l'UE. Le BEE a un service d'information et il dirige des groupes de travail constitués de certains de ses membres. Il publie également ses positions sur des sujets qui sont, ou devraient être selon lui, à l'ordre du jour de l'UE. Il représente ses membres lors de discussions avec la Commission européenne, le Parlement européen ou le Conseil. Le BEE coordonne les activités nationales de ses membres relatives à l'UE. Il suit également étroitement le processus d'élargissement de l'UE ainsi que quelques sujets paneuropéens tels que la convention d'Aarhus.

Les activités du BEE couvrent un grand nombre de sujets relatifs à l'environnement et à la politique environnementale de l'UE.

Le BEE fait également partie du Green 10, coalition d'ONG environnementales actives au niveau de l'UE, et participe à ses actions.

Membres du BEE[modifier | modifier le code]

Le BEE a 143 organisations membres réparties dans 31 pays. Ce sont des organisations non-gouvernementales qui traitent des sujets relatifs à l'environnement et à la protection de la nature. Il a notamment des membres en Belgique, en France, et au Luxembourg.

Les organisations environnementales des pays candidats à l'entrée dans l'UE et, de plus en plus, ceux des Balkans occidentaux considèrent le BEE comme leur principal partenaire pour ce qui touche à l'UE. L'expérience du BEE, sa position et ses relations sont précieuses aux ONG de ces états lorsqu'elles veulent définir leur propre rôle dans les processus liés à l'élargissement de l'UE. Étant donné le rôle actif du BEE au niveau de l'UE, ses organisations membres issues des nouveaux États membres ou des pays ayant l'intention de le devenir sont déjà nombreuses et continuent à augmenter.

Le BEE et les institutions internationales[modifier | modifier le code]

Le BEE entretient notamment des relations avec les organismes suivants :

Le BEE travaille au quotidien avec les institutions de l'UE, notamment avec la Commission, le Parlement européen et le Conseil des ministres. Il a des contacts réguliers avec l'Agence européenne pour l'environnement, d'autres institutions de l'UE, les représentants permanents des pays membres et les ministères nationaux. Le BEE a également un statut consultatif auprès du Conseil de l'Europe et des Nations Unies, et joue un rôle important dans le monde des ONG environnementales en militant pour la mise en œuvre de la Convention d'Aarhus à la fois à l'intérieur et à l'extérieur des frontières de l'UE.

Campagnes du BEE[modifier | modifier le code]

En novembre 2004, le BEE a lancé la campagne "Un Taux Zéro de Mercure" en collaboration avec le Ban Mercury Working Group (groupe de travail sur l'interdiction du mercure). Le but de cette campagne est de parvenir à éliminer toute émission, toute offre et toute demande de mercure pour ce qui est des sources que nous pouvons contrôler. Elle vise également à réduire sur le plan mondial les taux de mercure présent dans l'environnement. Le Zero Mercury Working Group (groupe de travail international pour un taux zéro de mercure) a été mis en place pour suivre ce qui se passe sur le plan européen et à l'échelle internationale.

Depuis début 2011, le BEE coordonne la campagne intitulée "Coolproducts" visant à exploiter pleinement le potentiel d'économie énergétique des produits concernés.

Liens externes[modifier | modifier le code]