Buffalo (MPCV)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Buffalo.
Buffalo (Mine protected clearance vehicule)
Buffalo MPCV de la Garde National du Kansas
Buffalo MPCV de la Garde National du Kansas
Caractéristiques générales
Équipage 3
Longueur 8,2 m
Largeur 2,46 m (sans le pont)
Hauteur 2,97 m
Masse au combat 36,3 tonnes
Armement
Armement principal mitrailleuse Browning M2 de 12,7 mm
Armement secondaire armement individuel
Mobilité
Moteur Mack ASET AI-400 Diesel
Puissance 450 ch (331 kW)
Suspension 4x6
Vitesse sur route 105 km/h
Puissance massique 12,4 ch par tonne
Autonomie 615 km

Le Buffalo Mine protected clearance vehicule est un véhicule militaire du génie américain. Il est fabriqué par la firme Force Protection Inc. sur la base du véhicule de déminage blindé sud-africain Casspir.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’US Army et l'US Marine Corps, premiers utilisateurs, disposent d'un certain nombre de ces matériels coûtant, à l'unité, environ 10 millions de dollars. 35 servent en juin 2008 en Irak et en Afghanistan. Le 29 septembre 2005 l'un d'entre eux a été détruit au combat lors de l'attaque d'un convoi à Bagdad[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Alors que le Casspir était un véhicule à quatre roues, le Buffalo en a une paire de plus. Il est aussi équipé d'un grand bras articulé, qu'un opérateur peut utiliser pour examiner une mine suspecte à une bonne distance de sécurité, en restant abrité. Il pèse 20 tonnes à vide et 36,3 tonnes à pleine charge.

Le point commun entre les deux véhicules reste la forme caractéristique de la coque en V du châssis, qui permet d'évacuer le souffle des mines explosant sous l'engin[2]. Par ailleurs, le blindage ainsi que la forme du véhicule le protègent contre les impacts de calibre 7,62 mm.

Il est équipé d'un système de détection des mines à l'avant du véhicule. Il permet de transporter sous protection au plus près une équipe de 5 démineurs ainsi que des drones de déminage terrestre (dans la benne arrière), ainsi que de manipuler l'engin explosif avec un bras dédié d'origine à cet usage, sur lequel on peut adapter différents outils à l'abri de la benne.

Par ailleurs, il peut transporter jusqu'à douze combattants dans son module arrière, ce qui en fait un véhicule apte au transport de troupes sous faible blindage, voire un véhicule de commandement ou de transport de système d'arme.

Les insurgés irakiens l'ont surnommé « la griffe », à-cause de la pince caractéristique placée au bout du bras articulé, utilisée pour le déminage. Son efficacité est telle, dans la lutte contre les engins explosifs improvisés (EEI), que des graffitis ont été laissés sur les murs de Bagdad indiquant en arabe « Mort aux griffes ».

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Engagements[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Actualités militaires, octobre 2005, Army recognition
  2. Combat de rue des sapeurs du génie américains contre les IED, Département de la Défense des États-Unis, 8 juillet 2005
  3. (en) « Canada Bringing Buffalos, Cougars to Afghanistan », Defense Industry Daily,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « Force Protection – Orders for an Additional 48 EROC Vehicles : Blast-Resistant Buffalo and Cougars – Industry News Release », Canadian American Strategic Review,‎ (lire en ligne).
  5. Jean-Dominique Merchet, « Buffalo, le nouveau véhicule de l'armée de terre »,‎ (consulté le 11 juillet 2013).
  6. « Question écrite 47351 de M. François Cornut-Gentille » [PDF], sur François Cornut-Gentille (consulté le 2 août 2015).
  7. (en) « Force Protection Receives Multiple Buffalo Vehicle Orders », sur Business Wire,‎ (consulté le 2 août 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]