Bruant hudsonien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Spizelloides arborea, Spizella arborea

Spizelloides arborea
Description de cette image, également commentée ci-après
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Passerellidae
Genre Spizelloides

Nom binominal

Spizelloides arborea
(Wilson, 1810)

Synonymes

  • Spizella arborea (protonyme)

Répartition géographique

Description de l'image Spizelloides arborea map.svg.

   ////  zone de nidification

   ////  voie migratoire

   ////  aire d'hivernage

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Bruant hudsonien (Spizelloides arborea) est une espèce d'oiseaux de la famille des Passerellidae, l'unique représentant du genre Spizelloides.

Description[modifier | modifier le code]

Spizella arborea Wilson.jpg

Les adultes ressemblent au Bruant familier. Ils ont une calotte rouille et le ventre gris avec un petit point noir sur la poitrine. Ils ont le dos roux avec des rayures plus claires, les ailes sont brunes barrées de blanc et ils ont une longue queue fine. La face est grise avec une ligne rouille sur l'œil. Les flancs sont éclaboussés de brun clair.

Répartition[modifier | modifier le code]

Ils nichent sur le sol dans la toundra ou aux limites nord de la forêt boréale de l'Alaska et du nord du Canada.

Ils migrent vers les États-Unis ou le sud du Canada pour passer l'hiver. Habituellement, les Bruants familiers se déplacent vers le sud en même temps que les Bruants hudsoniens arrivent.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Ces oiseaux fourragent sur le sol ou dans les buissons bas, souvent en groupe lorsqu'ils ne sont pas en période de nidification. Ils se nourrissent principalement de graines, d'insectes et de baies. Ils fréquentent souvent les mangeoires avec les Juncos ardoisés.

Voix[modifier | modifier le code]

Son chant est un agréable gazouillis aigu décroissant au cours du temps et devenant une espèce de bourdonnement près de la fin.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

D'après Alan P. Peterson, il existe deux sous-espèces :

  • Spizella arborea ochracea Brewster, 1882 : Alaska et nord du Canada ;
  • Spizella arborea arborea (A. Wilson, 1810) : nord-est du Canada.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :