Bristol 407

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bristol 407
Bristol 407

Marque Bristol Cars
Production 1961–1963
88 exemplaire(s)
Classe Berline de sport
Moteur et transmission
Moteur(s) 5.130 cm³ V8 à arbre à cames en tête
Boîte de vitesses automatique à trois rapports[1]
Poids et performances
Poids à vide 1.651[1] kg
Châssis - Carrosserie
Châssis moteur à l'avant, traction arrière.
Dimensions
Longueur 4.877[1] mm
Largeur 1.727[1] mm
Empattement 2.896[1] mm
Chronologie des modèles

La Bristol 407 est une voiture de luxe produite par le fabricant Britannique Bristol Cars entre 1961 et 1963. C'était la première Bristol à être faite sous la nouvelle administration après leur séparation de la Bristol Aeroplane Co., qui a construit toutes les Bristol précédentes.

Apparence[modifier | modifier le code]

En apparence, elle ressemblait à la 406 qui fut produite entre 1958 et 1961. Les seuls changements étaient très subtils, ne comportant qu'une seule barre horizontale sur la calandre à peine agrandie, en plus de deux pots d'échappement au lieu d'un seul à l'arrière.

Comme dans toute berline Bristol depuis la 404, un compartiment, accessible par un panneau articulé entre l'avant de la porte du conducteur et l'arrière du passage de roue avant, loge la batterie, le panneau de fusibles, le moteur de l'essuie-glace et le servo des freins[2]. Un panneau similaire de l'autre côté de la voiture abrite la roue de secours et le cric[2].

Moteur[modifier | modifier le code]

Cependant, sous le capot de la 407 on ne trouvait plus le vieux moteur dérivé du BMW six cylindres qui était devenu insuffisant pour permettre aux Bristols de rivaliser en performances avec d'autres voitures de luxe Britanniques. Un moteur Chrysler V8 de 5.130 cm³, construit au Canada et équipé d'un nouvel arbre à cames de conception Bristol le remplaça[3]. Il remit les Bristol dans les voitures de performance. Le moteur donnait à la 407 une vitesse maximale de 125 miles/h (201 km/h).

Transmission[modifier | modifier le code]

Ce moteur est accouplé à une boîte de vitesses automatique TorqueFlite qui offrait trois vitesses et était munie d'un convertisseur de couple.

Suspension et direction[modifier | modifier le code]

L'autre changement majeur par rapport à la 406 se trouvait dans la suspension avant. Les ressorts à lames transversaux, insuffisants pour assurer la gestion efficace à des vitesses plus élevées dont la 407 est capable, sont remplacés par des ressorts hélicoïdaux. Cette conception de la suspension sera utilisée sur tous les futurs huit cylindres Bristol, avec de grands raffinements à partir de la 603. Disparue aussi, la direction a pignon et crémaillère, qui inhibait la 407[4].

Carrossiers[modifier | modifier le code]

Les carrosseries des 407 et des modèles ultérieurs furent réalisées par le constructeur de carrosseries de bus Parc Royal Vehicles qui a également fait du dégrossissage et des finitions sur certains exemplaires[5]. Une poignée de voitures reçurent des carrosseries sur mesure, par Viotti et Zagato.

Performances[modifier | modifier le code]

Le magazine Britannique "The Motor" a testé une 407 en 1961 et a enregistré une vitesse de pointe de 125,2 mph (201.5 km/h) et une accélération de 0 à 60 mph (97 km/h) en 9,2 secondes. Une consommation de carburant de 17,5 miles par gallon impérial (16.1 L/100 km; 14.6 mpg-US) fut enregistrée. Le véhicule de l'essai coûtait £5.141, comprenant les taxes de £1.616[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) « 1961 Bristol 407 », carfolio.com (consulté le 1er janvier 2008)
  2. a et b « News and Views: Bristol 410 impressions », Autocar, vol. 127 (nbr 3742),‎
  3. Setright, L. J. K. "Bristol: A Quiet Touch of Class", in Northey, Tom, ed.
  4. Setright, p. 235.
  5. « Park Royal Vehicles »
  6. « The Bristol 407 », The Motor,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]