Brasserie de Fort Carré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Brasserie Fort Carré.
Image illustrative de l’article Brasserie de Fort Carré
Tour Miko, entré de Ciné Quai.
Nom local tour Miko.
Type brasserie
usine alimentaire.
Début construction XXe siècle
Fin construction 2006
Propriétaire initial Brasserie du Fort Carré
Destination initiale fabrique de bière
Propriétaire actuel ville, privé.
Destination actuelle habitation, cinéma, commerces.
Site web www.cinequai.frVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées 48° 38′ 21″ nord, 4° 57′ 09″ est
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Champagne
Région Grand Est
Département Haute-Marne
Commune Saint-Dizier
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Brasserie Fort Carré.

La brasserie de Fort Carré ou usine Miko Ortiz, actuellement Ciné Quai est une ancienne usine alimentaire située à Saint-Dizier, dans le département de la Haute-Marne, dans la région Grand Est. Le bâtiment est inscrit à l'Inventaire général du patrimoine culturel depuis 1991[1].

Brasserie[modifier | modifier le code]

Publicité pour la bière Fort Carré (conservée au Musée de la Bière de Stenay)

La Brasserie de Fort Carré, créée en 1796[2]se situe au centre de la ville, le long du Canal entre Champagne et Bourgogne entre la gare et le musée. L'architecte Demay y fait d'importantes reconstructions vers 1930 sur l'emplacement actuel. L'entreprise est ensuite achetée par la société des brasseries et malteries de Champigneulles en 1953, puis à la S.A.R.L. L. Ortiz et fils en 1955 qui fabrique des glaces. Il y a la construction du magasin industriel en 1965 de bureaux en 1978 puis d'un atelier de fabrication ; des bâtiments sont utilisés comme garage d'autobus, comme logement patronal bâti sur d'anciennes caves de la brasserie. Une partie est vendue vers 1958 à l'État pour abriter les bureaux de la Sécurité sociale. Le lieu reste des années en friches industrielles avant d'être transformé en cinéma, commerces et inauguré en 2006.

Cinéma et commerces.

Le site accueille aussi un musée en hommage à la place de Miko dans l'industrie cinématographique[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice no IA00070401, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Le patrimoine industriel de Champagne-Ardenne, diversité et destinées, l'inventaire en perspective , cahier de l'APIC N°, Châlons-en-Champagne, dir Gracia Dorel-Ferré et Xavier de Massary, Scéren, Reims (Marne) : CRDP de Champagne-Ardenne, 2012 .
  3. sur le site de la ville.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]