Bothrops

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bothrops est un genre de serpents de la famille des Viperidae[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le mot Bothrops est composé des deux racines grecques βοθρίον (ou βόθριον), fossette et ὄψ (œil, face) et vient du fait que ces serpents présentent sur leur face, sous chacun de leurs yeux, une petite fossette qui n'est pas une narine (les serpents n'en ont pas) mais un récepteur thermique ultra- sensible aux rayonnements infra-rouges qui leur permet de détecter la chaleur émise par toute proie potentielle, ce qui compense la très mauvaise qualité de leur yeux.

Répartition[modifier | modifier le code]

Les espèces de ce genre se rencontrent en Amérique centrale, en Amérique du Sud et dans les Caraïbes[1].

Description[modifier | modifier le code]

Ce sont des serpents venimeux, une envenimation peut être dangereuse. L'espèce la plus représentative est Bothrops atrox. Bothrops lanceolatus encore appelé Fer de lance, est endémique à la Martinique.

Sa réputation d'animal "agressif" est basée sur le fait que ce serpent, essentiellement terrestre, chasse à l'affut sous une souche d'arbre ou dans un trou et que son attaque est due à un effet de surprise. En dehors de ces périodes de chasse, son comportement est plutôt placide et il est même facilement effarouché par la présence de l'homme. Le venin de ce serpent est du type hémotoxique ; plusieurs sérums sont fabriqués au Mexique, au Brésil et en Amérique. Un sérum antivenimeux monospécifique pour Bothrops lanceolatus est fabriqué en France par l'Institut Pasteur pour la Martinique.

Jararaca, mot d'origine guarani, désigne au Brésil l'ensemble des espèces du genre Bothrops.

Médecine[modifier | modifier le code]

Agissant par une baisse brutale de la tension artérielle des animaux mordus par le Jararaca, son venin est utilisé depuis quelque temps en pharmacie dans la préparation de médicaments très efficaces pour réduire la tension artérielle.

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (03 mars 2017)[2] :

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Wagler, 1824 : Serpentum Brasiliensium species novae, ou histoire naturelle des espèces nouvelles de serpens. in Jean de Spix, Animalia nova sive species novae, p. 1-75 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]