Both Worlds

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Both Worlds (album))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Both Worlds

Album de Michel Petrucciani
Sortie 1997
Enregistré MSR Studios (New York)
Durée 48:24
Genre jazz
Format CD
Producteur Francis Dreyfus, Yves Chamberland
Label Dreyfus

Albums de Michel Petrucciani

Both Word est un album de Michel Petrucciani sorti en 1997 sur le label Dreyfus. Le pianiste est accompagné par un quintet de musiciens européens et américains avec Anthony Jackson à la guitare basse, Stefano Di Battista au saxophone, Steve Gadd à la batterie et les deux cuivres sont Bob Brookmeyer au trombone et Flavio Boltro à la trompette.

Enregistrement[modifier | modifier le code]

Les enregistrements se déroulent au MSR Studios à New York. Les arrangements sont réalisés par Bob Brookmeyer.

Musicien Instrument Titre Équipe technique
Michel Petrucciani piano 1—9 Francis Dreyfus producteur
Anthony Jackson guitare basse Yves Chamberland producteur
Bob Brookmeyer trombone Roger Roche ingénieur du son
Flavio Boltro trompette William Laxton photographie
Stefano Di Battista saxophone alto Jean Ber couverture, photographie
Steve Gadd batterie Thierry Peremarti liner notes

Titres[modifier | modifier le code]

Édition 1997 au format CD -Dreyfus 36590-2
Titre Compositeur Durée
1. 35 Seconds of Music and More Michel Petrucciani 5:24
2. Brazilian Like Michel Petrucciani 4:47
3. Training Michel Petrucciani 3:58
4. Colors Michel Petrucciani 6:58
5. Petite Louise Michel Petrucciani 5:25
6. Chloé Meets Gershwin Michel Petrucciani 6:14
7. Chimes Michel Petrucciani 5:11
8. Guadeloupe Michel Petrucciani 6:12
9. On Top of the Roof Michel Petrucciani 5:35

Réception[modifier | modifier le code]

Notation des critiques

Compilation des critiques
PériodiqueNote
AllMusicStar full.svgStar full.svgStar full.svgStar empty.svgStar empty.svg[1]

Sur le guide musical AllMusic, Ken Dryden recommande l'album et souligne l'« importante contribution » de Bob Brookmeyer au niveau de l'arrangement des morceaux notamment sur le titre Colors en installant « une atmosphère mélancolique particulière »[2]. Sarah Reins dans Le Point retient l'originalité des compositions de Michel Petrucciani et remarque que le musicien les interprète « avec une limpidité et un lyrisme méditerranéen qui le distinguent des pianistes contemporains »[3]. Les auteurs du Penguin guide to jazz évoquent un changement radical par rapport à ses précédents albums avec notamment l'intégration des cuivres qui propose un format proche de celui d'un orchestre, ne permettant pas au pianiste de s'exprimer pleinement à l'exception de quelques solos et même à cette occasion « sans son brio habituel »[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Both Worlds sur AllMusic.
  2. (en) Ken Dryden, « Both Worlds -review », sur allmusic.com (consulté le 23 novembre 2012).
  3. Sarah Reins, « Both Worlds », sur lepoint.fr, (consulté le 23 novembre 2012).
  4. (en) Richard Cook, Brian Morton, The Penguin guide to jazz on compact disc, Penguin Books, , 1745 p. (ISBN 978-0-140-51383-7), p. 1226.