Bondo (Grisons)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bondo.
Bondo
Localité suisse
Blason de Bondo
Héraldique
Image illustrative de l'article Bondo (Grisons)
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton des Grisons Grisons
Région Maloja
Commune Bregaglia
NPA 7606
Démographie
Population 195 hab. (1er janvier 2007[1])
Densité 6,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 20′ 00″ nord, 9° 33′ 00″ est
Altitude 823 m
Superficie 2 821 ha = 28,21 km2
Divers
Langue Italien
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton des Grisons

Voir sur la carte administrative du Canton des Grisons
City locator 14.svg
Bondo

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Bondo

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Bondo
Sources
Référence population suisse[2]
Référence superficie suisse[3]

Bondo (romanche : Buond) est une localité et une ancienne commune suisse du canton des Grisons.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , elle a fusionné avec les autres communes du Val Bregaglia pour former la commune de Bregaglia. Son ancien numéro OFS est le 3771.

Laves torrentielles des 23 et 25 août 2017[modifier | modifier le code]

Photo de 1954 : à droite de l'image se trouve le Piz Cengalo, à gauche, le village de Bondo implanté sur le cône de déjection du torrent Bundäsca.

Le mercredi 23 août 2017 vers 9 h 30, une masse rocheuse d’environ quatre millions de mètres cubes s’est détachée de la paroi nord du Piz Cengalo. S'ensuivirent plusieurs laves torrentielles, formées de boues, roches et glaces, qui ont touché Bondo. Cet écroulement suit d'autres événements importants ayant eut lieu en 2011, 2012, 2016 et le 21 août 2017. Un événement de plus grande ampleur était attendu par les autorités et dès le 14 août des sentiers de randonnée ont été classés « dangereux » et des panneaux ont été installés.

Grâce à un système d'alerte automatique installé suite à l'écroulement de 2011, une centaine d'habitants du village ont pu être évacués, certains par hélicoptère. Douze bâtiments ont été endommagés ou détruits dont cinq dans le village de Bondo. Huit randonneurs ont été portés disparus après d'actives recherches menées du 23 au 26 août. Le nouvel écroulement du vendredi 25 août vers 16 h 30 avait provoqué une nouvelle évacuation du village[4]. La région reste sous surveillance.

Monuments[modifier | modifier le code]

Le noyau historique est reconnu comme bien culturel suisse d'importance nationale comprenant notamment : « Palazzo Salis » avec jardin, le noyau historique de Promontogno et les vieux ponts, l'église « r. Nostra Donna » avec la tour et environs[5]. Le château de Castelmur se situe au nord-est du village.

Personnalités liées à la localité[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

  • Willy Guggenheim (1900-1977) dit aussi Varlin, artiste peintre né à Zurich et décédé dans la commune

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [xls] « Population résidante moyenne selon les communes », Office fédéral de la statistique, (consulté le 1er mars 2008)
  2. « Population résidente permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2016 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 5 septembre 2017).
  3. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  4. A Bondo, les Alpes souffrent du réchauffement climatique, Le Temps, 25 août 2017.
  5. Inventaire suisse des biens culturels d'importance nationale et régionale, édition de 1995.

Liens externes[modifier | modifier le code]