Bomitaba (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Bomitaba sont une population d'Afrique centrale vivant principalement au nord de la République du Congo, dans le département de la Likouala. Quelques communautés vivent également en République démocratique du Congo et en République centrafricaine.

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources et le contexte, on peut observer plusieurs formes : Bamitaba, Mbomitaba, Mbomotaba, Mitaba[1].

Langue[modifier | modifier le code]

Leur langue est le bomitaba (ou leke), une langue bantoue dont le nombre de locuteurs était estimé à 9 600 en 2000[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source Bibliothèque du Congrès [1]
  2. (en) Fiche langue[zmx]dans la base de données linguistique Ethnologue.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joseph Damba, Les problèmes de l'africanisation de la société congolaise : cas des Beembe (région du Niari-Bouenza : Mouyondzi) et des Bomitaba (région de la Likouala : Epena), Université Jean Moulin, Lyon, S. D., 77-4 p. (pré-mémoire de thèse d'Histoire)
  • E. Darré, « Notes sur la tribu des Bomitaba (Moyen-Congo) », in Revue d'ethnographie et des traditions populaires, volume 3, 1924, p. 304-325
  • Alphonse Ebondo, Les structures sociales et politiques traditionnelles en pays Bomitaba et leur évolution contemporaine (XIXe-XXe siècles), Université de Brazzaville, 1984, 137 p. (DES d'Histoire)
  • Abraham Constant Ndinga Mbo, « Les Bomitaba », in Onomastique et histoire au Congo-Brazzaville, L'Harmattan, Paris, 2004, p. 122 (ISBN 2-7475-4866-X)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]