Bois de Saint-Cucufa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bois de Saint-Cucufa
Image illustrative de l’article Bois de Saint-Cucufa
L'étang de Saint-Cucufa.
Localisation
Coordonnées 48° 51′ 17″ nord, 2° 09′ 56″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Hauts-de-Seine
Géographie
Superficie 201 ha
Compléments
Statut Forêt domaniale
Administration Office national des forêts
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Bois de Saint-Cucufa
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-Seine
(Voir situation sur carte : Hauts-de-Seine)
Bois de Saint-Cucufa
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Bois de Saint-Cucufa

Le bois de Saint-Cucufa, ou forêt de la Malmaison, est un bois et un étang dans le département des Hauts-de-Seine en France. C'est une forêt domaniale, gérée par l'Office national des forêts.

Histoire[modifier | modifier le code]

Carte postale vers 1900.

À Rueil-Malmaison, à l’ouest de Paris, dans la forêt domaniale de la Malmaison, le bois de Saint-Cucufa avec son étang est la propriété de l’État depuis 1871. Il s'agit de l’ancien bois Béranger (Nemus ou Boscus Berengerii) indiqué en 1239 dans le Cartulaire blanc de Saint-Denis (chapitre de Rueil). À la fin du XIIe siècle, les bénédictins y construisent une chapelle, aujourd’hui disparue, dédiée à saint Cucufa.

En 1688, un mémoire descriptif de la châtellenie de Rueil (copie XVIIIe siècle, Archives départementales des Yvelines), citait les « bois taillis dits les Bois-Bérangers » peu après l’« étang de Saint-Cucufas », mentionnant aussi, à propos du revenu des herbes des Bois-Bérangers, « l’étang des bois et les fossés et clôtures du château ruiné dit de Saint-Cucuphas situé au milieu du bois ». Le bois Bérenger porte encore son ancien nom, au XVIIIe siècle, sur la carte des chasses du roi.

En , Joséphine Bonaparte acquiert la propriété, l’étang et les bois jusqu’au pavillon du Butard. Près de l’étang, elle crée une vacherie et une laiterie. Malgré leur divorce, Napoléon Ier lui laisse le château de Malmaison et les bois environnants de Saint-Cucufa. C'est d'ailleurs en se promenant le long de ce lac, un soir de grand froid et vêtue très légèrement, qu'elle contracta la pneumonie qui l'emporta. Puis, le domaine passe de mains en mains au gré des successions et ventes à des promoteurs-spéculateurs. Napoléon III qui reconstitue patiemment les propriétés chères à Napoléon Ier, reprend possession de la Malmaison et de Saint-Cucufa par un échange de terrains en .

Les biens de la couronne sont annexés par la toute jeune IIIe République et l'État se retrouve en possession des bois et de l'étang en 1871. Le premier plan d'aménagement de la forêt est élaboré en 1873.

Vers 1900, le bois de Saint-Cucufa comprenait une ferme, une laiterie, une cabane de bûcherons et un café-restaurant. Aujourd'hui, seuls subsistent certains anciens bâtiments agricoles qui sont occupés par les gardes de l'ONF.

Description[modifier | modifier le code]

Le bois de Saint-Cucufa est aujourd'hui un lieu privilégié de promenades pour les habitants des alentours. On y vient en famille pour faire du vélo, du jogging, ou encore pour se distraire dans la nature autour de l'étang. La forêt de la Malmaison s’étend sur 201 hectares, dont 197 sont situés à Rueil-Malmaison. Elle compte plus d'une vingtaine d'essences forestières (arbres). On y trouve :

  • un étang de 2 ha ;
  • un parcours santé de 2 km ;
  • une piste cyclable de 4 km ;
  • un sentier d'interprétation de 2 km.

Le bois et le lac de Saint-Cucufa offrent un cadre idéal aux promeneurs, joggeurs, et autres amoureux de la nature. En effet, outre ses nombreux chemins forestiers, l'endroit propose un parcours de plus de 2 km, permettant de s'étirer, sauter, tester son équilibre ou sa vitesse. L'ONF a ainsi créé des obstacles, des pistes cavalières, une piste cyclable (4,7 km en boucle), des aires de pique-nique et de repos, permettant aux petits et grands de prendre l'air en toute sécurité.

En 2010, le nouveau plan d’aménagement de la forêt de la Malmaison pour les années 2010-2024 est entré dans sa première phase d'application. Fruit d’une longue concertation de la mairie de Rueil-Malmaison et de l'Office national des forêts, responsable de toute forêt domaniale, ce plan prend en compte les principes du développement durable et les attentes des Rueillois.

Art[modifier | modifier le code]

L'étang de Saint-Cucufa a intéressé le peintre Pierre Dumont (1884-1936) qui lui a consacré une série de toiles. Maurice de Vlaminck a peint Étang de Saint-Cucufa en 1903, toile présentée au Salon d'automne de 1905.

Saint-Cucufa est cité dans la chanson de Boris Vian Le Cinématographe, où le père du narrateur plante des choux.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées relevées grâce à Google Maps.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :