Bob Leguay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leguay.
Bob Leguay
Nom de naissance Robert Leguay
Naissance
Nice Drapeau de la France France
Décès
Nationalité Française
Profession

Bob Leguay, né le à Nice et décédé le , est un dessinateur français de bandes dessinées.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bob Leguay qui se prénomme en fait Robert est né à Nice, le 07/06/1926. Sa carrière de dessinateur débute à 20 ans, lorsqu’en 1946, il présente aux éditions Publivog de Nice une bande western « Les deux trésors » qui est tout de suite acceptée. Toujours sur le thème du western, il commence par publier des courts récits indépendants avant de lancer deux séries : King le vengeur et Garry Kid qui devient Larry Kid.

Aux éditions Publivog, il rencontre et devient ami avec deux dessinateurs niçois : Robert et Raoul Giordan et un dessinateur habitant Monaco : Mattéi.

Dans les années 1950, à la disparition des éditions Publivog, Bob Leguay entre aux éditions Artima en reprenant un personnage créé par les frères Giordan Tim l’Audace. Il animera ce personnage pendant 10 ans de 1952 à 1962 avant de le confier à Robert Hugues lui permettant ainsi de commencer une carrière professionnelle de dessinateur.

Bob Leguay épouse Jeannine Gelati, plus connue sour le nom de scène de Nina Diamar, une danceuse, dont il adopte le fils Jean-Luc et lui transmet son nom de famille.

Dans les années 1960, il passe aux éditions Impéria où il dessinera les séries western : Buck John, Kit Carson, Tex Tone, Caribou, Jim Canada ainsi que 4 récits courts. Puis, il abandonne la bande dessinée et part en 1976 aux États-Unis.

En 1980, de retour en France, il renoue avec le dessin en se lançant dans la bande dessinée érotique à la suite d'une annonce dans un journal. Il collaborera pendant 4 ans aux revues Bédéadult' et Triangle Noir mais ce travail ne l’enthousiasme guère et dès qu’il peut il prend sa retraite. « On m’a imposé un scénario : Duke White, c’était sadique, déplaisant, et ça m’a assez vite dégouté. Si j’avais fait mes propres scénarios, même érotiques, ça aurait passé, mais là c’était trop nul… Aussi, dès que j’ai pu avoir droit à la retraite, j’ai arrêté…[1]. »

Une fois à la retraite, il se consacre à ses passions : le dessin, la peinture, la maquette, le bricolage, les costumes…

Il décède le .

Publications[2][modifier | modifier le code]

Séries classiques en petit format[modifier | modifier le code]

Séries érotiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hop ! no 50, 3e trimestre 1991, page 41
  2. Hop ! no 50, 3e trimestre 1991, pages 42-44

Pour en savoir plus[modifier | modifier le code]

  • Hop ! no 50, 3e trimestre 1991 : Interview et bibliographie de Bob Leguay.
  • Hop ! no 64, 3e trimestre 1994 : Rubrique Remember.