Bob Kaufman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un écrivain américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Bob Kaufman
Nom de naissance Bob Kaufman
Naissance
La Nouvelle-Orléans
Décès
San Francisco
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture anglais
Mouvement Beat generation
Genres

Bob Kaufman est un poète américain né à La Nouvelle-Orléans le 18 avril 1925 et mort à San Francisco le 12 janvier 1986.

Issu d'une famille nombreuse et pauvre, Bob Kaufman s'engage très jeune dans la marine marchande, ce qui lui permet d'assouvir son goût du voyage. Rentré aux États-Unis, il entame des études à New York où il rencontre William S. Burroughs, Allen Ginsberg et Lawrence Ferlinghetti. Son œuvre subit les influences du jazz et de la littérature française (Camus). Désabusé face à la violence du monde, il sombre dans la violence et la drogue. En 1963, à la suite de l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy, Kaufman fait vœu de silence. Il ne rompra ce vœu qu'en 1973. En 1966, l'éditrice Mary Beach trouve, dans une corbeille de la librairie City Lights, un dossier de cuir contenant des poèmes inédits de Bob Kaufman. Elle réussit alors à convaincre Lawrence Ferlinghetti de publier ces poèmes, sous le titre de Golden Sardine. À la suite de la fin de son vœu de silence, le volume The Ancient Rain (1981) présente de nouveaux poèmes. Kaufman meurt en 1986, dans un état de pauvreté et de délabrement physique.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Solitudes Crowded with Loneliness (New Directions, 1965)
  • Golden Sardine (City Lights, 1967)
  • Ancient Rain : Poems 1956-1978 (New Directions, 1981)
  • Cranial Guitar : Selected Poems by Bob Kaufman (Coffee House Press, 1996)
  • NOTE : Watch My Tracks (Knopf, 1971) : ce livre est celui d'un homonyme - c'est en fait un livre pour enfants, qui n'a rien à voir avec le poète.

Traductions en français[modifier | modifier le code]

  • Solitudes, 10/18, 1966. Traduction de Mary Beach et Claude Pélieu.
  • Les Cahiers de l'Herne : William Burroughs, Claude Pélieu, Bob Kaufman, 1968. Traduction de Mary Beach et Claude Pélieu.
  • Sardine dorée, Christian Bourgois, 1976. Traduction de Mary Beach, Claude Pélieu, Jacques François.
  • Sardine dorée / Solitudes, Christian Bourgois, 1997

Enregistrement audio[modifier | modifier le code]

  • En 1970 Claude Delcloo et le Full Moons Ensemble, dans « Crowded With Loneliness » sur disque CBS, dans un Tribute "To Bob Kaufman" nous offrent de superbes interprétations en français de textes de Bob Kaufman d’après des traductions en Copyright aux Éditions Christian Bourgois – L’interprétation de la percussionniste et voix « Sarah »est inoubliable.

Disque CBS - S 64267 Label ATK :

face 1 : 43 W. 87th Street - "Memoires De Guerre" - Samba Miaou - "Renvoyez-Les" - Samba Miaou - "Benediction" - 43 W. 87th Street - "Peut-Etre"

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles de Wikipédia[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]