Biton Coulibaly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coulibaly.
Biton Coulibaly
Tombe Biton Coulibaly.jpg

Tombe de Biton Coulibaly, près de Ségou.

Biographie
Naissance
Décès

Biton Coulibaly, de son vrai nom Mamary Coulibaly, né vers 1689, est un roi du Royaume bambara de Ségou de 1712 à sa mort en 1755.

Règne[modifier | modifier le code]

Mamary Coulibaly est chef de « ton », association égalitaire de jeunes chasseurs qu’il parvient à transformer en armée de métier dévouée à sa cause. Prenant le titre de Biton, il s’associe aux pêcheurs Somono à qui il confie une flotte de guerre et étend le royaume sur les deux rives du Fleuve Niger, entre Tombouctou et Bamako en passant par Djenné.

Son règne dura 42 ans et son armée eut plus de 40000 hommes, bien entraînés et équipés d’armes à feu, fabriquées par ses propres forgerons[1].

Biton Coulibaly meurt en 1755 et son fils Dinkoro Coulibaly lui succède.

Légendes[modifier | modifier le code]

Selon la légende, Mamari Coulibaly est l’arrière-petit -fils de Niangolo, un des deux frères initiateurs des royaumes bambaras. Surprenant la fille de Faro, génie du fleuve, en train de voler des aubergines dans son champ, il lui laisse la vie sauve. Pour le récompenser, Faro lui met une goutte de son lait dans chaque oreille, ce qui lui permet d’entendre les complots qui se trament contre lui.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Qui était Biton Coulibaly ?