Biodisponibilité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Biodisponible)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.
  • En biologie, la biodisponibilité est un terme utilisé pour décrire une propriété pharmacocinétique des médicaments. La biodisponibilité est la proportion d’une substance qui va effectivement agir dans l’organisme par rapport à la quantité absorbée.
  • En pédologie et en écologie, la notion de biodisponibilité dans les sols décrit la double notion de disponibilité et d'assimilabilité d'un élément (élément nutritif en général, mais éventuellement phytotoxique) par les plantes et/ou leurs champignons et bactéries symbiotes. C'est une notion importante pour la phytoremédiation et l'évaluation des risques de contamination des végétaux consommés par les animaux ou l'Homme par certains éléments indésirables, toxiques et/ou radioactifs.

Enjeux[1][modifier | modifier le code]

A un « instant t », la somme des produits chimiques toxiques ou des oligoéléments plus ou moins libres dans l'environnement ne correspond pas à la dose réellemenr assimilée (bénéfique ou toxique selon le cas), car seule une fraction des éléments chimiques, dans les conditions environnementales du moment est réellement biodisponible et représente la dose d'exposition pertinente à évaluer ou prendre en compte (toujours à l'« instant t ») pour les organismes.
Pour l'écotoxicologue, la biodisponibilité est le concept dynamique qui considère holistiquement à la fois les aspects physiques, chimiques et biologiques des processus d'exposition à des contaminants (ex : détermination d'une exposition environnementale chronique ou aiguë, des doses réelles d'exposition pour une meilleure évaluation de leurs effets, etc.).

Mieux comprendre ces processus permet aussi de mieux prédire le comportement d'oligoéléments et/ou de toxiques en cas de changement des conditions du milieu (sous l'effet de la désertification, l'érosion des sols ou de l'acidification des océans ou d'autres milieux sous l'effet du changement climatique par exemple). Prédire les impacts des contaminants sur les écosystèmes reste souvent impossible en raison de la grande complexité des mécanismes de bioturbation, de disponibilité et des mécanismes individuels d'absorption ou d'adaptation. Les interactions physiques, chimiques et biologiques définissant la dose d'exposition comprennent les synergies complexes entre contaminants, des phénomènes encore mal connus d'association/dissociation au sein et entre les compartiments de l'environnement, des processus de transport et transfert des contaminants à la fois libre et liée aux membranes biologiques, des processus de modification des contaminants, d'absorption/adsorption/désorption et de passage à travers les membranes biologiques et d'excrétion souvent encore mal compris, bien qu'on cherche depuis quelques décennies à les analyser et les modéliser[1].

Dans les études de risque et études d'impact ; la biodisponibilité d'un élément toxique, éco-toxique ou vital (oligo-élément) dans l'environnement ou dans le compartiment considéré fait la différence entre risque et danger , tant que les conditions environnementales de biodisponibilité ne changent pas, et tant que les comportements humains ne nous rapprochent pas des sources de danger (par exemple construire au-dessus d'une ancienne décharge expose au risque d'en respirer les émanations ou d'être plus exposé aux produits de lixiviation).

Cette biodisponibilité peut dépendre de très nombreux facteurs[1], parfois contradictoires entre eux ou susceptible de rapidement varier dans le temps tels que :

Contrairement à une idée intuitive, la biodisponibilité n'est pas liée à l'abondance de l'élément (par exemple, l'iode est rare dans l'environnement, mais fortement bioconcentré par divers animaux marins, et très bioassimilable). Pour de nombreux éléments métalliques, un milieu acide favorise leur disponibilité et leur mobilité.
On lui adjoint parfois une notion de bioaccessibilité[1] (un produit, par exemple profondément enfoui, peut être potentiellement biodisponible, mais alors non accessible au Vivant (Biote)).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e K.A. Anderson, W.E. Hillwalker , Bioavailability ; Encyclopedia of Ecology, 2008, Pages 348-357 (http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/B978008045405400375X résumé)