Bilel Jkitou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bilel Jkitou
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau du Maroc Maroc
Drapeau de la France France
Date de naissance
Lieu de naissance Nanterre
Catégorie Poids super-welters et poids moyens
Palmarès
  Professionnel
Combats 12
Victoires 12
Victoires par KO 3
Titres professionnels Champion d'Afrique ABU poids moyens (2018)
Dernière mise à jour : 13 août 2019

Bilel Jkitou est un boxeur né à Nanterre le . Frère de Rachid Jkitou, également boxeur, il a notamment remporté dans les rangs professionnels les titres de champion d'Afrique ABU des poids moyens et de champion WBC Méditerranée et Francophone en super-welters[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Né d’une mère française d’origine marocaine et d’un père de nationalité marocaine, il grandit dans le quartier Pablo Picasso. En 2005, Bilel Jkitou a 13 ans quand son grand frère Rachid est condamné dans le cadre d’une affaire de stupéfiants. La même année, ses parents divorcent. Bilel et son frère Rida se réfugient dans le sport pour surmonter cette période difficile pour la famille. Parallèlement, Rachid Jkitou, sorti de prison entame une carrière de boxeur professionnel, et devient champion de France.

Carrière[modifier | modifier le code]

Parcours amateur[modifier | modifier le code]

Bilel Jkitou dispute et remporte son premier combat amateur en 2008 à l’âge de 16 ans. C’est sa première victoire. Son frère Rachid préfère qu’il retourne au football. Il poursuit donc son cursus sportif dans le football et passe semi-professionnel en intégrant en 2008 l’ACBB de Boulogne-Billancourt puis le club du Red Star de Saint-Ouen.

Pourtant, en 2013, titulaire d’un BPJEPS, il part en vacances au Maroc où il s'entraine dans la salle de boxe de son frère Rachid. En septembre, il commence à s’entrainer avec Éric Tormos. En , Bilel gagne un combat amateur contre Adji Sangaré.

En , il participe à la compétition challenge du 1er round où il gagne finale contre Adji Sangaré. En , il participe à sa dernière compétition en tant qu'amateur, compétition organisée par le comité d'Ile-de-France de Boxe et le comité départemental du 93.

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

En 2015, Bilel décide de passer professionnel. Cependant il n’a pas encore les 15 combats requis pour avoir une licence française. Binational, il obtient une licence professionnelle en combattant au Maroc puis en France avant d’obtenir sa licence française. Il remporte le le titre de champion d'Afrique ABU dans la catégorie des poids moyens aux dépens de Rasheed Abolaji[2]. Le suivant, il bat Christian Arvelo Segura pour le gain de la ceinture vacante de champion WBC Méditerranée des super-welters puis la ceinture WBC Francophone le contre Pavel Semjonov[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Coach Shakeeb, « Interview : Bilel Jkitou, Prince du ring, Roi d’Instagram », sur Medium, (consulté le 12 août 2019).
  2. Sport24Info, « Boxe: le Marocain Bilel Jkitou sacré champion d’Afrique (-73kg) », sur sport24info.ma (consulté le 12 août 2019).
  3. (en) « Bilel Jkitou beat Pavel Semjonov by UD in round 12 of 12 », sur boxrec.com, .

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative au sportVoir et modifier les données sur Wikidata :