Biff Bang Pow!

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Biff Bang Pow!
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Rock indépendant, indie pop
Années actives 19831991
Labels Creation Records
Composition du groupe
Anciens membres Alan McGee
Dick Green
Joe Foster
Ken Popple

Biff Bang Pow! est un groupe d'indie pop britannique, originaire de Londres, en Angleterre. Il est actif entre 1983 et 1991.

Biographie[modifier | modifier le code]

Biff Bang Pow! est groupe d'Alan McGee, le fondateur du label Creation Records. Les disques du groupe paraissent sur le label. Le nom Biff Bang Pow! est emprunté à un morceau du groupe des années 1960 The Creation[1],[2]. Alan McGee avait publié avec son ancien groupe, The Laughing Apple, trois singles en 1981 et 1982[1]. Biff Bang Pow! mélange un son psychédélique et garage à des chansons pop. Cela le rattache au style musical des groupes de Creation Records de l'époque, et au-delà à la vague noisy pop rendue célèbre par la compilation C86.

Dave Evans remplacera Foster (qui partira en solo sus le nom de Slaughter Joe), et le guitariste Andrew Innes (plus tard Primal Scream) se joint à temps partiel[1]. Leur premier album, Pass the Paintbrush...Honey, est publié en début 1985, et fait un mélange de mod, psychedelia et new wave. En 1986 sort leur plus grand album, The Girl Who Runs the Beat Hotel, qui reste dans la même lignée que leurs influences psychédéliques et sixties pop. Avec Biff Bang Pow!, cependant, McGee continue avec la guitare pop, enttrainant un son mélancolique dans les albums suivants du groupe, Oblivion (1987), Love Is Forever (1988), Songs for the Sad Eyed Girl (1990), et Me (1991)[3]. Deux compilations, L'Amour, Demure, Stenhousemuir et Debasement Tapes sont publiées chez Creation, et Bertula Bop est publié en 1994 au label Tristar[1]. Une collection, Waterbomb, compilée par Joe Foster, est publiée chez Rev-Ola Records en 2003[4].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Pass the Paintbrush... Honey
  • The Girl Who Runs the Beat Hotel
  • 1987 : Oblivion
  • 1988 : Love Is Forever
  • 1990 : Songs for the Sad Eyed Girl
  • 1991 : Me

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Strong, Martin C. (2003) The Great Indie Discography, Canongate, (ISBN 1-84195-335-0), p. 409.
  2. (en) Larkin, Colin (1998) The Virgin Encyclopedia of Indie & New Wave, Virgin Books, (ISBN 0-7535-0231-3), pages 43-44.
  3. (en) Robbins, Ira & Anderson, Lydia "Biff Bang Pow!", Trouser Press.
  4. (en) Sendra, Tim "Waterbomb Review", AllMusic.

Lien externe[modifier | modifier le code]