Biais spatial et biais temporel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le théoricien Harold Innis a élaboré le concept de biais temporel ou spatial pour décrire la façon dont fonctionnent les médias en société. Il distingue deux tendances au sein des médias :

  1. les médias à biais temporel, qui favorisent la conservation du savoir sur de longues périodes,
  2. les médias à biais spatial suscitent la diffusion du savoir sur de grandes distances.

Les partis pris de la communication influent directement sur la façon dont les médias exercent le contrôle, et partant, la façon dont la société est organisée[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Anciens messagers, nouveaux médias : l'héritage d'Innis et de McLuhan, une exposition de musée virtuelle à Bibliothèque et Archives Canada

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tremblay, G. (2008). De Marshall McLuhan à Harold Innis ou du village global à l"empire mondial. tic&société, 1(1).