Beryl Bainbridge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bainbridge.
Beryl Bainbridge
Naissance (ou en 1934)
Liverpool
Décès
Londres
Auteur
Genres

Dame Beryl Margaret Bainbridge, née le (ou en 1934) à Liverpool et morte le à Londres, est une romancière anglaise.

Bainbridge a remporté le prix Whitbread (Costa) du meilleur roman en 1977 et 1996 et elle a été nommée cinq fois pour le prix Booker. En 2011, elle a reçu, à titre posthume, un prix spécial du comité du prix Booker (« Best of Beryl ») pour son roman Master Georgie (Georgie en VF)[1].

En 2008, le quotidien britannique The Times a inclus Bainbridge dans sa liste des « 50 plus grands écrivains britanniques depuis 1945 »[2].

La chanson "Beryl" du guitariste Mark Knopfler, premier signle de l'album "Tracker", sorti en 2015 lui est dédiée.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Beryl Bainbridge (trad. d’Anne Damour), Harriet dit... [« Harriet said »], Paris, Flammarion, coll. « Connexions »,‎ , 212 p. (ISBN 978-2080640536).
  • Beryl Bainbridge (trad. d’Anne Damour), Ce très cher William [« Sweet William »], Paris, Éditions Flammarion, coll. « Lettres étrangères »,‎ , 264 p. (ISBN 2080642898).
  • Beryl Bainbridge (trad. de Françoise Cartano), La couturière [« The Dressmaker »], Paris, Éditions Flammarion, coll. « Lettres étrangères »,‎ , 295 p. (ISBN 208064288X).
  • Beryl Bainbridge (trad. de Françoise Cartano), Sombre dimanche [« The Bottle factory outing »], Paris, Flammarion, coll. « Lettres étrangères »,‎ , 255 p. (ISBN 2080643819).
  • Beryl Bainbridge (trad. Michel Courtois-Fourcy), Le Jardin d'hiver [« Winter garden »], Paris, Éditions Flammarion, coll. « Lettres étrangères »,‎ , 211 p. (ISBN 2080645978).
  • Beryl Bainbridge (trad. Nicole Tisserand et Agathe Moitessier), Le dernier amour du capitaine Crochet [« An awfully big adventure »], Paris, Éditions J.C. Lattès,‎ , 212 p. (ISBN 2709615851).
  • Beryl Bainbridge (trad. Michèle Lévy-Bram), Georgie [« Master Georgie »], Paris, Éditions Payot et Rivages,‎ , 177 p. (ISBN 2228892998).
  • Beryl Bainbridge (trad. Anne Wicke), Selon Queeney [« According to Queeney »], Paris, Christian Bourgois Éditeur,‎ , 319 p. (ISBN 9782267016598).
  • Beryl Bainbridge (trad. Laurence Kiéfé), La fille avec la robe à pois [« The Girl in the Polka-dot Dress »], Paris, Christian Bourgois Éditeur,‎ , 217 p. (ISBN 9782267023336)[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alison Flood, « Beryl Bainbridge a Booker winner at last », sur the Guardian,‎ (consulté le 23 janvier 2013)
  2. (en) « The 50 greatest British writers since 1945 », The Times,‎ (consulté le 24 août 2010)
  3. Christophe Mercier, « Beryl Bainbridge : La Fille avec la robe à pois », sur Le Figaro,‎ (consulté le 23 janvier 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]