Bernard Malissen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bernard Malissen
Naissance
Agen (France)
Nationalité Drapeau : France française
Domaines Immunologie
Institutions CNRS
Renommé pour Travaux sur les récepteurs dits TCR des lymphocytes T
Distinctions Grand Prix INSERM de la recherche médicale

Bernard Malissen, né le à Agen, est un chercheur français en biologie spécialisé en immunologie. Directeur de recherche au CNRS, il a également été le directeur du Centre d'immunologie de Marseille-Luminy de 1995 à 2005.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bernard Malissen obtient son doctorat de science en 1982. Il entre au CNRS, où il travaille avec François Kourilsky et Claude Mawas. Il dirige de nombreuses années une unité de recherche Inserm à Marseille-Luminy[1]. En 1995, il prend la direction du Centre d'immunologie de Marseille-Luminy. En 2003, il est élu membre de l'Académie des sciences[2].

Bernard Malissen est le fondateur et directeur du Centre d'immunophénomique (CIPHE)[3].

Apports scientifiques[modifier | modifier le code]

Les travaux de Bernard Malissen ont principalement porté sur la description des mécanismes de recombinaison génétique permettant la synthèse des récepteurs des cellules T (TCR)[4] – récepteur de surface qui déclenche la différenciation cellulaire du lymphocyte T qui le porte et permet de contribuer aux défenses des organismes contre des agents infectieux ou des tumeurs – et sur l’étude de leur structure tridimensionnelle[5].

Il a également développé dans les années 1980, des approches de transfert génique permettant de reconstituer de toutes pièces le complexe multimoléculaire TCR afin d’étudier la manière dont il induit l’activation des lymphocytes T[6],[7],[8],[9], puis son équipe a développé des modèles de souris transgéniques, pour étudier le développement et la fonction des lymphocytes T dans leur contexte physiologique[10],[11].

À l’aide d’outils de génomique fonctionnelle, Bernard Malissen a pu ainsi décrire les différents types de cellules dendritiques – qui ont pour fonctions de capturer et de présenter de manière particulièrement efficace les antigènes aux lymphocytes T – présents dans des tissus tels que la peau et la manière dont elles y exercent des fonctions de sentinelles[12],[13],[14]. Pour comprendre la complexité des réseaux de transduction du signal impliqués dans l'activation des cellules T et des cellules dendritiques, Bernard Malissen utilise actuellement des approches dites « omiques » afin de mesurer simultanément un grand nombre de paramètres et de décrire le fonctionnement des lymphocytes T dans des conditions normales et pathologiques.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Histoire de l'Inserm » (consulté en mars 2019)
  2. « Académie des sciences »
  3. « CIPHE »
  4. Malissen, B. et al., « Direct evidence for chromosomal inversion during T-cell receptor beta-gene rearrangements », Nature,‎ 319, 1986, p. 28-33
  5. Reiser, J.B. et al., « CDR3 loop flexibility contributes to the degeneracy of TCR recognition », Nat Immunol.,‎ 4, 2003, p. 241-247
  6. Malissen, B., Steinmetz, M., McMillan, M., Pierres, M. & Hood, L., « Expression of I-Ak class II genes in mouse L cells after DNA-mediated gene transfer », Nature,‎ 305, 1983, p. 440-443
  7. Malissen, B. et al., « Gene transfer of H-2 class II genes: antigen presentation by mouse fibroblast and hamster B-cell lines », Cell,‎ 36, 1984, p. 319-327
  8. Gabert, J. et al., « Reconstitution of MHC class I specificity by transfer of the T cell receptor and Lyt-2 genes », Cell,‎ 50, 1987, p. 545-554
  9. Wegener, A.M. et al., « The T cell receptor/CD3 complex is composed of at least two autonomous transduction modules », Cell,‎ 68, 1992, p. 83-95
  10. Aguado, E. et al., « Induction of T helper type 2 immunity by a point mutation in the LAT adaptor », Science,‎ 296, 2002, p. 2036-2040
  11. Liang, Y. et al., « The lymphoid lineage-specific actin-uncapping protein Rltpr is essential for costimulation via CD28 and the development of regulatory T cells », Nat Immunol.,‎ 14, 2013, p. 858-866
  12. Kissenpfennig, A. et al., « Dynamics and function of Langerhans cells in vivo: dermal dendritic cells colonize lymph node areas distinct from slower migrating Langerhans cells », Immunity,‎ 22, 2005, p. 643-654
  13. Guilliams, M. et al., « Unsupervised High-Dimensional Analysis Aligns Dendritic Cells across Tissues and Species », Immunity,‎ 45, 2016, p. 669-684
  14. Baranska, A. et al., « Unveiling skin macrophage dynamics explains both tattoo persistence and strenuous removal », J. Exp. Med.,‎ 215, 2018, p. 1115-1133
  15. « Grand Prix de la Fondation pour la Recherche Médicale »

Liens externes[modifier | modifier le code]