Bernard Bégaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bégaud.
Bernard Bégaud
Bernard-Begaud-Barcelona-ROBERT-BONET EDIIMA20170621 0885 1 (cropped).jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (69 ans)
BayonneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Bernard Bégaud, né le à Bayonne, est un universitaire français, fils du peintre portraitiste et paysagiste Pierre-Albert Bégaud (Bordeaux 1901-1956) de « l'école de Bordeaux ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Docteur en médecine, Bernard Begaud a fait ses études à l'université Bordeaux II et s'est spécialisé en pharmacologie épidémiologique à Montréal.

Ses activités de recherche portent sur l'évaluation du risque d'utilisation des produits de santé et la détermination des facteurs associés ainsi que l'évaluation de l'impact des produits de santé sur les populations. C'est un expert international reconnu en pharmacovigilance et il contribue à plusieurs comités nationaux et européens du domaine.

Nommé professeur hospitalo-universitaire, Bernard Bégaud a été chef de service hospitalier et a dirigé le Département de Pharmacologie du centre hospitalier universitaire de Bordeaux de 1995 à 2003. Il a été doyen de l'une des facultés de médecine de Bordeaux de 1997 à 2002, puis a exercé les fonctions de président de l'université Bordeaux II de 2002 à 2008.

Il est fondateur et premier président du Pôle de recherche et d'enseignement supérieur (PRES) de l'université de Bordeaux de 2007 à 2008.

Bernard Bégaud est directeur de l'unité de recherche INSERM U657 « Pharmaco-épidémiologie et évaluation de l'impact des produits de santé sur les populations ». Il est aussi président du département du transfert de la recherche et des finances de l'Université de Bordeaux.

Un entretien accordé en 2011 à la revue Sciences et Avenir et autorisé à la publication sous le titre « Ces médicaments qui favorisent Alzheimer » incite les autorités sanitaires à considérer la prise de benzodiazépines comme un facteur de risque majeur dans cette affection.

Publications[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive

  • Dictionnaire de pharmaco-épidémiologie, 1995, ARME-pharmacovigilance éd. (Association pour la Recherche Méthodologique en Pharmacovigilance), (ISBN 2909176061) ; réédition 1998 (ISBN 2909176134)
  • La comparaison des nombres attendus et observés en pharmacovigilance : Principe, mise en œuvre et applications, en collaboration avec Annie Fournier, 1999, (ISBN 2909176185)
  • Mesures de risque, d'association et d'impact en pharmaco-épidémiologie, 1999, ARME-pharmacovigilance éd., (ISBN 2909176126)

Distinction[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]