Berchaire (abbé)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berchaire.

Berchaire, aussi connu sous le nom de saint Berchaire, (vers 620 - 696) était un noble et un abbé du Moyen Âge qui fut canonisé.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fuyant le pouvoir royal et celui du clergé, Berchaire cherche à fonder une abbaye ex nihilo, en ermite, afin de revenir aux principes premiers dictés par la Bible et la règle de saint Benoît. Après avoir tenté de créer un monastère à Reims, Luxueil, de nouveau Reims, Hautvillers et Puellemontier en Champagne-Ardenne, c'est à Montier-en-Der dans la Haute-Marne qu'il fonde enfin son abbaye, qui subsistera jusqu'en 1790.

Très rapidement, son aura religieuse touche les populations environnantes qui se mettent sous son autorité monastique. Montier-en-Der et Puellemontier, distantes de 7 km, forment une double abbaye durant la vie de Berchaire. Proféminin, il établit des abbesses à Puellemontier. Très prophétique, il annonce sa mort aux religieuses. Son caractère excessif au niveau religieux lui portera malheur, puisqu'après avoir frappé un moine, il est victime d'un coup de poignard durant sa sieste, en 696.

De l'abbaye de Montier-en-Der a subsisté un document très précieux, le Polyptyque de Montier-en-Der, dont l'abbé Charles Lalore, en 1878 fit une retranscription. Il s'agit d'une liste des biens fonciers du domaine de Montier-en-Der, élaborée à partir d'environ 845, et classant les localités du territoire de l'abbaye sous forme de brefs.

Il a été fait Chevalier de l'Ordre du Der à titre posthume en 2014 par la confrérie du même nom.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrick Corbet, Les moines du Der 673-1790, Dominique Guéniot, 2003
  • Charles Lalore, Polyptyque de Montier-en-Der, éd Charles Lalore, Paris, 1878