Behi Djanati Ataï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Behi Djanati Ataï
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Activité

Behi Djanati Ataï est une comédienne française d’origine iranienne.

Peu après la révolution islamique, Behi et sa famille décident de quitter l’Iran et se réfugient en France. Behi passe son bac à Paris, passe le concours de l’école de théâtre de la rue Blanche (ENSATT) où elle est admise, mais selon le souhait de sa mère, elle renonce à devenir comédienne dans l’immédiat et entame des études scientifiques.

Après un cursus brillant, elle commence à suivre un atelier théâtre le soir puis passe une audition qui lui permet d’entrer dans une troupe. C’est ainsi qu’elle devient comédienne professionnelle.

Elle a joué dans de nombreuses créations théâtrales en France et à l'étranger (Carole Thibaut, Thierry Bedard, Antonio Diaz Florian, Eric Salama…), ainsi qu’au cinéma (Rolf de Heer, O. Ducastel et J. Martineau, Philippe Lioret, Brosens et Woodworth…).

Fondatrice de la compagnie « La Lampe », auteur et metteur en scène, elle a signé plusieurs créations, dont Hedâyat (publiée aux éditions Filigranes), Voix de femmes et Héritage. Elle est également très investie dans l'enseignement et la pédagogie à travers le théâtre. Son dernier film en tant que comédienne principale, Pour un instant, la liberté (For a moment, Freedom) a obtenu le zénith d'or du meilleur premier film au festival international de Montréal.

Elle joue dans Kyoto Forever (version persane) mis en scène par Frédéric Ferrer.

Notes et références[modifier | modifier le code]