Bayan-Ölgii (province)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bayan-Ölgii aïmag
Баян Өлгий аймаг
ᠪᠠᠶ᠋ᠠᠨ
ᠥᠯᠦᠭᠡᠢ
ᠠᠶᠢᠮᠠᠭ
Blason de Bayan-Ölgii aïmag
Héraldique
Drapeau de Bayan-Ölgii aïmag
Drapeau
Vue de la province sur une carte de la Mongolie
Vue de la province sur une carte de la Mongolie
Administration
Pays Drapeau de la Mongolie Mongolie
Fondée en 1939[1]
Capitale Ölgii (ou Ölgiy)
ISO 3166-2 MN-071 Bayan-Ölgiy
Plaque d'immatriculation БӨ_ (où _ est variable)
Code téléphonique +976 142
Démographie
Population 93 931 hab. (2008)
Densité 2,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 18′ nord, 89° 30′ est
Superficie 4 570 000 ha = 45 700 km2
Liens
Site web http://www.bayan-olgii.gov.mn/

L'aïmag de Bayan-Ölgii (mongol : ᠪᠠᠶ᠋ᠠᠨ
ᠥᠯᠦᠭᠡᠢ
ᠠᠶᠢᠮᠠᠭ
, cyrillique : Баян-Өлгий Аймаг, MNSBayan-ölgii Aimag, littéralement, lange riche, en kazakh : Баян Өлгей), ou Bayan-Ölgiy, est une des 21 provinces de Mongolie. Elle est située à l'extrême ouest du pays, à la frontière avec la Russie et la Chine, non loin du Kazakhstan. 93 % des habitants de cette province sont de culture kazakhe[2], l'islam y étant pratiqué on peut y trouver diverses mosquées. Elle a un statut de province semi-autonome kazakhe depuis 1939 [1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les pétroglyphes de l'Altaï mongol, situé dans cette province, montrent une activité culturelle sur 12 000 ans, dont la première période va de 11 000 à 6 000 av. J.-C[3].

L'aïmag a été créé en 1939, sous la République populaire mongole (1924 — 1992), en tant que territoire semi-autonome, pour les Kazakhs vivant en Mongolie[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

L'aïmag est situé à l’extrémité ouest de la Mongolie, à la Frontière avec la Russie et la Chine, et son extrémité est très proche de la frontière avec le Kazakhstan, à 40 km, en longeant la frontière entre la Russie et la Chine.

Les aïmags voisins, en Mongolie, sont l'Uvs au Nord et Khovd au Sud-Est.

Subdivision administrative[modifier | modifier le code]

Carte administrative
Les sum de l'aïmag de Bayan-Ölgii
Sum Mongol
Altai Алтай
Altantsögts Алтанцөгц
Bayannuur Баяннуур
Bugat Бугат
Bulgan Булган
Buyant Буянт
Delüün Дэлүүн
Nogoonnuur Ногооннуур
Ölgii Өлгий
Sagsai Сагсай
Tolbo Толбо
Tsagaannuur Цагааннуур
Tsengel Цэнгэл
Ulaankhus Улаанхус

Démographie et élevage[modifier | modifier le code]

Si l'aïmag est majoritairement composé de Kazakhs, le sum de Tsengel fait exception à la règle puisqu'il est majoritairement composé de Touvains.

En 2016, les statistiques de la population et de l'élevage sont les suivantes pour l'aïmag[4] :

Population

  • 96 651 personnes
  • 23 126 foyers

Élevage

Culture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Kazakhs.

La culture kazakh est prédominante dans cette province de Mongolie[5].

La communauté Altaï-Kazakh se réunit notamment dans la province, pendant la première semaine d'octobre pour le « Festival de l'aigle royal », où est pratiqué le Berkutchi, chasse à l'aigle[6].

Comme dans la majorité des régions de culture turque ou persane du monde, on y fête le nouvel an de Noruz pratiqués autrefois par les zoroastriens, appelé localement Nauryz (Наурыз).

Monuments[modifier | modifier le code]

Les pétroglyphes de l'Altaï mongol, situé dans cette province, montrent une activité culturelle sur 12 000 ans sont situés dans les sum de Tsengel et d'Ulaankhus[3].

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Bilegtiin Tseekhee (mongol : Билэгтийн Цээхээ), du sum de Buyant ;
  • Banzarin Damchaa (mn) (mongol : Банзарын Дамчаа), du sum de Buyant ;
  • B. Khaijamal (mongol : Б.Хайжамал), du sum de Bulgan.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Kazakhs in Mongolia », sur office du tourisme de Bayan-Ölgii
  2. (mn) « Танилцуулга », sur Site du gouvernement de l'aïmag
  3. a et b « Ensembles de pétroglyphes de l'Altaï mongol », sur UNESCO
  4. (mn) « БАЯНӨЛГИЙ АЙМГИЙН НИЙГЭМ, ЭДИЙН ЗАСГИЙН БАЙДЛЫН СТАТИСТИК МЭДЭЭЛЭЛ 2016 ОНЫ 02Р УЛИРАЛ », sur Bureau des statistiques nationales de Mongolie
  5. (en) « Discover Bayan-Olgii », sur office du tourisme de Bayan-Olgii
  6. (Takuya Soma 2012, p. 104)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Takuya Soma, Université du Xinjiang, Collège d'échange culturel international, « Contemporary falconry in Altai-Kazakh in Western Mongolia », International Journal of Intangible Heritage, vol. 7,‎ , p. 104-111 (lire en ligne)