Bastei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Le pont de la Bastei
Le pont de bois du Bastion (1826)
Paysage de rochers dans les montagnes gréseuses de l'Elbe (1822/23) par Caspar David Friedrich
La Bastei vers 1900
Perspective sur l'Elbe

La Bastei (en français : le bastion) est une formation rocheuse située en Suisse saxonne, une région d'Allemagne au sud-est de Dresde. À 305 m d'altitude, elle domine l'Elbe de 194 m et offre un panorama sur le fleuve et les montagnes gréseuses de l'Elbe. La Bastei compte parmi les attractions touristiques les plus importantes de la Suisse saxonne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette formation rocheuse a été sculptée par l'érosion de l'eau il y a un million d'années.

Le nom de bastion s'explique par la présence au Moyen Âge d'un château fort à vocation défensive nommé Neurathen au sommet des rochers. Ce château fort est le plus grand château fort de la Suisse saxonne. La première mention documentée du site sous le nom de Pastey remonte à 1592. Au cours de la découverte et du désenclavement touristique de la Suisse saxonne, le Bastion s'est révélé être un des premiers lieux d'intérêt. Ainsi en 1798, le point de vue est mentionné pour la première fois dans un récit de voyage par Christian August Gottlob Eberhard. Au début le site n'est accessible que par les villes de Wehlen et Lohmen, par la suite un chemin des peintres (Malerweg en allemand) permet à de nombreux artistes de se rendre à la Bastei. Caspar David Friedrich peint le Paysage de rochers dans les montagnes gréseuses de l'Elbe (Felsenlandschaft im Elbsandsteingebirge en allemand) en 1822/23. En 1826, un pont en bois fut construit pour relier les différents rochers pour les visiteurs. Ensuite, en 1851, l'actuel pont en grès fut mis en place pour accueillir un nombre toujours croissant de touristes. Ce pont mesure 76,5 mètres de long et enjambe avec ses sept arches une combe de 40 m de profondeur.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Panorama sur la vallée de l'Elbe depuis le Bastion

Les infrastructures d'accueil se sont aussi constamment développées (restauration, hôtellerie, route) pour accueillir toujours plus de visiteurs. Aujourd'hui l'accès à une partie du site, les ruines du château fort de Neurathen, est payant. On peut y observer la citerne qui était utilisée pour récolter l'eau de pluie, une catapulte reconstruite ainsi que des projectiles en pierre retrouvées sur place.

Protection de la nature[modifier | modifier le code]

Dès le début du XXe siècle, des protecteurs de la nature se sont impliqués pour protéger ce paysage rocheux unique autour du Bastion. C'est ainsi que fut empêché un projet de construction de voie ferrée. Dès 1938, la Bastei fut déclarée première réserve naturelle du Elbsandsteingebirge. Aujourd'hui, la zone se trouve au cœur du parc national de la Suisse saxonne, où la réglementation sur la protection est très stricte.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :