Barrage d'Oroville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oroville.
Barrage d'Oroville
Image illustrative de l'article Barrage d'Oroville
Géographie
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Coordonnées 39° 32′ 20″ nord, 121° 29′ 08″ ouest
Cours d'eau Feather River
Objectifs et impacts
Vocation Irrigation
Contrôle de crue
Pompage-turbinage[1]
Date du début des travaux 1961
Date de mise en service 1968
Barrage
Hauteur du barrage
(lit de rivière)
230 m
Longueur du barrage 2 110 m
Épaisseur du barrage
(au sommet)
24 m
Réservoir
Altitude du réservoir 1 090 m
Centrale hydroélectrique
Puissance installée 819 MW
Production annuelle 2 200 GWh

Géolocalisation sur la carte : [[Modèle:Géolocalisation/USA]]

[[Fichier:Modèle:Géolocalisation/USA|280px|(Voir situation sur carte : [[Modèle:Géolocalisation/USA]])|class=noviewer]]
Barrage d'Oroville

Géolocalisation sur la carte : Californie

(Voir situation sur carte : Californie)
Barrage d'Oroville

Le barrage d'Oroville est un barrage aux États-Unis situé sur la Feather, le principal affluent du fleuve Sacramento.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Article connexe : Géographie de la Californie.

Il s'agit d'un barrage en remblai de terre d'une hauteur de 230 m auquel est accolé un déversoir inauguré le 4 mai 1968 conçu en complément du Central Valley Project.

Le barrage est associé à une centrale hydroélectrique de 819 MW. Il est situé à l'est d'Oroville, dans le comté de Butte.

C'est le plus haut barrage des États-Unis[1] et une infrastructure importante de l'économie de la Californie. Il permet l'alimentation du système d'irrigation de l'agriculture de cet État et approvisionne en eau potable plus de 20 millions de personnes en aval, dans les vallées de la Feather, du Sacramento et de San Joaquin.

Risques de rupture[modifier | modifier le code]

Le 12 février 2017, un risque de rupture du déversoir auxiliaire au barrage entraîne l'évacuation d'environ 200 000 personnes[2] résidant en aval du barrage. À la suite d'importantes pluies dans la région, l'évacuateur de crue, inutilisé depuis plusieurs années, a été endommagé. L'érosion y a créé un trou, entraînant une voie d'eau, que les autorités tentent de colmater en larguant des rochers par hélicoptère mais craignent un effondrement sous quelques heures au soir du 12 février 2017. Le 15 février, les 188 000 personnes ont pu rentrer chez elles mais restent toujours en état d'alerte via la police du comté de Butte[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Oroville Dam: California State Water Project water.ca.gov, consulté le 13 février 2017
  2. « Etats-Unis : les autorités californiennes ordonnent l’évacuation immédiate en aval d’un barrage », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  3. « Barrage d'Oroville: près de 200 000 Californiens évacués rentrent chez eux », LExpress.fr,‎ (lire en ligne)