Banc de Porcupine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Banc de Porcupine (« Porcupine Bank » pour les anglophones) est une structure géomorphologique sous-marine jouxtant limitant la Baie de Porcupine qui forme un bassin sédimentaire au large (Sud-ouest) de l'Irlande en bordure du plateau continental de l'Atlantique Nord-Est.

Bathymétrie de l'atlantique Nord-Est, avec localisation du banc de Porcupine et de la zone abyssale (Seabight) de Porcupine

Il est situé à environ 200 kilomètres (120 miles) à l'ouest de l'Irlande[1].

Il fait partie de la bordure de la plate-forme continentale irlandaise, aux franges de l'Océan Atlantique.

Géomorphologie[modifier | modifier le code]

Contrairement à ce qu'évoque son nom, il ne s'agit pas d'un simple banc affleurant ; il s'agirait presque plutôt d'une montagne sous-marine.

Son sommet est situé à 200 mètres sous le niveau de la mer[2], mais il évoque un banc marin par contraste avec les grandes profondeurs de la baie de Porcupine qu'il borde (eau profonde) et celle du Fossé de Rockall (« Rockall Trough ») qui le jouxte de l'autre côté.

Son nom vient de celui du navire Porcupine (voilier britannique muni d'une roue à aubes) surtout utilisé pour l'arpentage, qui en 1862 à découvert le banc [3],[4].

Environnement, biodiversité[modifier | modifier le code]

Les versants nord et de l'ouest du "banc" abrite diverses espèce de coraux d'eau froide[5].

Selon le Dr Anthony Grehan (National University of Ireland, Galway) la protection de ce site pourrait permettre l'étude de certaines des espèces potentiellement utiles à la recherche médicale et la restauration de stocks de poissons et d'écosystèmes dégadés ou surexploités dans l'est de l'Atlantique ;
« On est loin des exemples les plus immaculées, prospère et donc spectaculaire de récifs coralliens d'eau froide que j'ai rencontrés en près de dix années d'études dans les eaux irlandaises, mais on a aussi là des preuves de recrutement récent de coraux et de nombreux autres animaux de récif, suggérant ce domaine est une source importante de propagules et larves pour d'autres régions situées plus loin le long du banc de Porcupine » Dr. Anthony Grehan[6]

Anecdotes historiques[modifier | modifier le code]

Île mythique Hy-Brasil sur une carte de l'Atlantique de 1572 à l'ouest de l'Irlande

Dans une communication de 1870 à la Société géologique de France, W. Fraser a suggéré que ce relief pourrait correspondre à l'île engloutie appelée Hy-Brasil[7] que certaines cartes des 15e et 16e siècles désignent comme Atlantis ou « l'autre Atlantide »[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Francisco Velasco, Jorge Landa, Joaquín Barrado et Marian Blanco, « Distribution, abundance, and growth of anglerfish (Lophius piscatorius) on the Porcupine Bank (west of Ireland) », ICES Journal of Marine Science, vol. 65, no 7,‎ (DOI 10.1093/icesjms/fsn130, lire en ligne, consulté le 18 novembre 2010)
  2. Shannon, P, Haughton, P, Corcoran D, (2001) The Petroleum Exploration of Ireland's Offshore Basins, Geological Society, P355
  3. Frank Evans, « A History of the Porcupine Marine Natural History Society », Porcupine Marine Natural History Society
  4. R. Hoskyn, « Atlantic Telegraph and the Western Coast of Scotland », The Merchants' magazine and commercial review, vol. 48,‎ (lire en ligne)
  5. [1] Deepwater coral reefs found off west coast, RTÉ News, 26 May 2009
  6. www.breakingnews.ie: New coral reef found off west coast
  7. Justin (1889) Winsor, « Narrative and critical history of America (Volume 01) », Houghton Mifflin & Co (consulté le 25 novembre 2012)
  8. Fiona Broome, « Hy-Brasil, the other Atlantis », Historic Mysteries (consulté le 25 novembre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Dickson RR, McCave IN (1986) Nepheloid layers on the continental slope west of Porcupine Bank. Deep Sea Res 33:791–818
  • (en) M White (2007) Benthic dynamics at the carbonate mound regions of the Porcupine Sea Bight continental margin ; International Journal of Earth Sciences,