Bali Balo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bali balo)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bali (homonymie) et Balo.

Bali Balo est une chanson paillarde mettant en scène un personnage fictif, sur l'air de la chanson Cadet Rousselle.

Personnage[modifier | modifier le code]

Au cours de cette chanson, le personnage Bali Balo subit de nombreuses mésaventures, liées aux dimensions caricaturées de son pénis, ou de ses mœurs sexuelles atypiques. On le connaît également sous le nom de Badu Balo.

Souvent, le personnage est appelé Père Dupanloup[1], Saint Nicolas[2], ou parfois même Napoléon. Remarquons aussi une version québécoise intitulée Père Thibodeau.

Formation des strophes[modifier | modifier le code]

Les strophes s'enchaînent dans un ordre chronologique de la vie du personnage.

La structure d'une strophe comporte quatre vers octosyllabiques, disposés en rime plate.

  • Le premier vers commence toujours par le nom du personnage, suivi du lieu dans lequel celui-ci se trouve.
  • Le deuxième comporte souvent un résumé de l'histoire, en commençant typiquement par « Bandait ... comme ... » ou « Se conduisit comme ... » avec comme dernier mot une grossièreté (rimant avec le lieu).
  • Le troisième et le quatrième vers forment la narration de l'histoire.

Le refrain varie selon les versions, et est formé de 2 ou 4 vers octosyllabiques. Il se contente de réaffirmer le comportement débauché de Bali Balo, en l'insultant. On peut donc ainsi improviser à loisir sur ce schéma, modernisant la chanson ou lui donnant d'autres couleurs que celle, originale, de la vieille rengaine anticléricale du XIXe siècle . En règle générale, dans une version moderne, on finit par « Ah ah, Bali Balo, Bali Balo est un salaud ! ». Bien sûr, il faut avant tout respecter la personnalité du héros, et, pour rester dans l'esprit, on brode autour des thèmes classiques de la chanson originale. Par exemple :

Bali Balo sur le Vésuve,
Fut saisi d'un problème d'effluves,
On crut à la secousse tellurique,
40 000 morts dans la panique.
Ah ah Bali Balo,
Bali Balo est un salaud !

Bali Balo dans son cercueil
Bandait encore comme un chevreuil
Avec sa bite en arc-de-cercle
Il parvint à soulever le couvercle
Ah ah Bali Balo,
Bali Balo est un salaud !

Bali Balo dans son berceau
Bandait déjà comme un taureau
« Ah nom de Dieu » lui dit sa mère
« Tu l'as déjà plus grosse qu'ton père »
Ah ah Bali Balo,
Bali Balo est un salaud !

La contrainte du second vers (résumé de l'histoire, voir ci-dessus) peut être légèrement relâchée au profit de la narration, comme ce dernier exemple :

Bali Balo au Stade de France,
S'crut permis d'lâcher vu l'ambiance,
Un pet silencieux sans remords,
Aussitôt fait : silence de mort.
Ah ah Bali Balo,
Bali Balo est un salaud !

Il existe plus d'une centaine de strophes comportant pour la plupart plusieurs versions[3].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Notes et liens externes[modifier | modifier le code]